Skip to content

Areli chinoisante

Avant les vacances de Pâques, il s’est mis à faire beau. Si bon même que j’ai eu envie de commencer à réfléchir à ce que je pourrais me mettre pendant les beaux jours, et que j’ai abandonné mon unique jean de grossesse au profit de pantalons en toile plus neufs, plus confortables et plus printaniers. Mais avec ces pantalons, il me fallait des hauts. Pour inaugurer la série « hauts d’été pour cétacé », j’ai cousu une blouse Areli de RDC, un petit peu modifée.

Areli, comme énormément des patrons de République du Chiffon, est un patron un peu large et conçu pour les planches à pain. C’est un patron proposé uniquement en pdf. Il s’agit ici de la version blouse, mais elle existe aussi en version robe dans le même fichier.

Avantage non négligeable, il n’y a que 3 pièces de patron : le devant et le dos sont coupés avec les deux mêmes pièces, et on ajoute (ou pas) un plastron sur le devant. Epicétou. Autant dire que ça se coupe vite, ça se coud vite et ça se porte très vite ensuite.

Couture mi avril-13

Niveau couture, rien à dire. Sauf que vu mon ampleur actuelle j’ai dû faire un bon 42, allongé de 10 cm sur le bas. Il y a trois semaines au moment des photos, c’était parfait. Aujourd’hui, j’ai Areli sur moi et c’est déjà un peu court à l’avant : effet « high-low » complètement involontaire. Bon à signaler : pour une fois, l’emmanchure n’a pas l’air particulièrement étroite. En temps normal je mettrais donc du 38-40, je pense.

Couture mi avril-11

Le choix du tissu a été vite fait : j’ai pris un coupon de Petit Pan dans mon stock et du passepoil rose fluo, le tout à l’origine destiné à une Datura. Sauf que Datura + gros bidon = incompatibilité. Donc Datura remise à plus tard, avec d’autres fournitures. Bref, c’est fleuri, c’est vaguement chinoisant comme imprimé, mais c’est un poil trop raide et l’effet montgolfière est encore accentué. Paradoxalement, ça me donne l’air plus grosse que quand je porte des choses plus moulantes. Bref. C’est confortable, adapté à la saison (enfin, ça c’est que j’aimerais) et à mon état. Et le #jedestockemestissus2016 continue, tout bénéf.

Pour le passepoil, je voulais en mettre un peu plus, mais je n’avais pas assez pour aller plus loin. En théorie j’en voulais à l’encolure, aux emmanchures et sur la délimitation empiècement-corps, mais vraiment, pas possible avec le stock.

Couture mi avril-15

Je me tâte pour refaire une version robe en chambray bleu foncé sans plastron. Il ne me choque pas, mais je ne suis pas hyper conquise sur moi. Et cherétendre dit que « j’ai mis une bavette ». A voir. Parce que je ne suis pas sûre de reporter ce genre de forme après l’accouchement, mais que d’un autre côté, je ne vais pas non plus tourner avec les 6-7 mêmes choses pendant encore 3 mois, 4 si je compte le temps de retrouver un semblant de début de ligne. Avec une petite ceinture dans le même tissu, ça pourrait le faire, peut-être…

Couture mi avril-8

Budget :

  • 1 m 50 de tissu Petit Pan, 25 € environ (acheté en soldes lors d’une liquidation, sinon il est plus cher). Coloris Petite Pivoine Rouge.
  • 1 m de passepoil fluo, don de Marion, merci Marion !
  • Patron Areli, 8 €
  • TOTAL une trentaine d’euros.

Temps passé ? Une très petite fin d’après-midi. J’ai dû m’y mettre vers 15h30 et je l’ai portée le soir même pour sortir prendre un verre chez des amis (hélas sans alcool).

Satisfaction ? J’aime le tissu, que je trouve lumineux. Peut-être pas hyper portable dans la vraie vie courante, là il donne un peu la pêche à mes « uniformes » de grossesse blanc-beige-marine. Pas sûre en revanche qu’elle sera reportée le printemps prochain. Elle sera très certainement recyclée en vêtement pour petite fille, d’une à cause de la taille, de deux à cause de l’effet parachute.

 

Published inCoutureCouture pour moi

5 Comments

  1. très joli motif mais tout comme ton mari je ne suis pas trop fan du « bavoir »

    • Cecile Cecile

      Je pense qu’avec du passepoil un peu ailleurs, l’effet bavoir aurait été moins accentué. Mais je vais peut-être la refaire sans plastron version robe, mais pas sûre que cela m’aille encore en juin-juillet…

  2. Nathalie Nathalie

    Ce n’est pas facile de s’habiller enceinte!! Entre l’effet montgolfière, le problème du confort, la désir de rester présentable, un prix abordable, … Personnellement, au bout de 4 enfants, j’ai trouvé que le jersey réunissait beaucoup de qualité: ultra confortable, pas d’effet mongolfière, un prix abordable au mètre, peu voire pas de repassage, habillé ou plus cool, …

    • Cecile Cecile

      Moi, j’ai pris des endroits où j’aurais aimé ne pas prendre : les bras, les cuisses, les fesses… Donc j’assume peu le jersey.

  3. Hélène Hélène

    Joli !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.