Skip to content

Catégorie : Couture pour moi

Je couds ma garde robe 2017, épisode 4 : la jupe

Oui, oui d’accord, j’ai quelques jours de retard dans la publication. Mais primo, j’ai déjà fait une jupe « bonus » en avril (à voir ici) et secundo, je comptais sur nos vacances en bord de mer pour prendre les photos mais raté, il a fait beau mais beaucoup trop froid pour sortir les gambettes à l’air.

Bref, venons-en au fait : la 1001 perles prévue pour Avril.

Zinnia rose

Il y a déjà deux ans, j’ai cousu ça. Il me restait suffisamment de lin pour faire une jupe, que je voyais déjà en Zinnia. Mais entre temps, j’ai enflé, puis dégonflé enfin pas tout à fait, et je n’étais pas encore passée à l’action.

C’est désormais chose faite, après avoir acheté vendredi dernier le haut montré ici et qui, je trouve, se marie très bien avec Zinnia.

Je couds ma garde-robe 2017, épisode 2 : la robe

Si je n’ai pas manqué d’entrain pour le mois de Janvier, me mettre un coup de pied au derrière en Février a été plus difficile : moins de temps, un cortège entier à rendre (donc plein de couture répétitive), des tonnes de réunions pour le boulot, une grosse crève, des travaux dans la maison, bref j’étais pas très motivée.

Et puis j’ai profité que Musclette soit en vacances chez ses grands-parents pour me faire violence et m’y mettre, 3 jours avant la fin du mois.

Je couds ma garde-robe 2017

Bonjour et bonne année tout le monde ! Il est temps de faire revivre le blog, laissé à l’abandon ces derniers temps (mais j’ai tout de même bricolé : j’ai une cuisine, un séjour, un bureau… ce n’est pas parce que je ne couds pas que je suis inactive, loin de là !)

PS : visiblement mon thème n’a pas aimé la récente mise à jour de WP. Donc il n’est pas très beau en l’état… J’ai projet de le changer mais c’est du boulot, donc patience ! 😀

Le chemisier tressé sauce Burda

Ah ! De la couture pour adulte en pagaille ! Ça faisait un petit moment.. Et même pas pour une baleine ! Chouette ! Comme je le disais dans un article précédent, depuis 2016 je suis globalement déçue des sorties de indépendants (trop nombreux, trop « pas mon style » ou trop « banal je trouve la même chose chez un historique ou un numéro de Burda »… bref, pas l’amour fou). Au printemps je me suis donc abonnée au dit Burda, pour un an, en me disant que je trouve presque toujours au moins un patron à coudre dans le numéro, et que ça constituerait un bon « fond de patrons ». Quitte à me séparer des numéros qui ne me plaisent pas.

Et dans le numéro de Juillet 2016, entre autres projets qui me font de l’œil, je suis tombée sur ce chemisier sans col, manches tombantes, avec le jeu de tressage devant (numéro 114).

Le pantalon Port

Cette rentrée, il faut croire que les indépendants se sont donné le mot : déjà deux sorties de patrons de pantalons, et RDC ne manquera pas de nous en mitonner un (il y en a un à chaque collection ou presque, si ma mémoire ne me fait pas trop défaut). Si Safran chez Deer & Doe m’a laissée de marbre (trop haut, trop moulant, et surtout pas adapté au delà du 38-40 -je fais partie de celles qui estiment que le slim, non, ne va pas à tout le monde-), Port de Pauline Alice correspond beaucoup plus à mon style quotidien. C’est un pantalon style chino, à taille abaissée mais pas trop, longueur 7/8, vaguement carotte mais pas trop. Bref, très semblable à ce que j’avais déjà dans mon placard. Ni une, ni deux, le patron est sorti samedi, il était sur mes jambes lundi soir.

Xerea Express

Youhou, plus d’un mois après le dernier post, me voilà de retour ici…

Un jour, si vous êtes sages, je vous montrerai en détails la Xerea version B que j’ai cousue pendant ma grossesse. Mais, ça c’est quand je serai motivée à prendre des photos. En ce moment, c’est plutôt ambiance chantier à la maison, et j’ai rarement le temps de faire la totale douche-coiffure-maquillage, la faute à deux mini-filles (oui oui, pour ceux qui ne sont pas encore au courant, Numérobis est une fille – Héloïse- ) qui demandent beaucoup d’attentions et à la masse de travail domestique. Et la Xerea première du nom a été bien usée, puisque c’était une de mes 3 seules tenues d’été compatibles gros bide. Bref, népou a tout de même trouvé le temps de me tirer le portrait vite fait pour celle-ci, plus photogénique.

Areli et veste flashy

Avant les vacances de Pâques, j’ai déjà cousu Areli version blouse, dans une popeline un peu trop raide pour que le tombé soit chouette. Mais je la porte tout de même assez souvent, avec un pantalon beige ou marine. Je m’étais dit que j’allais tenter la version robe, histoire de 1) tester et 2) d’avoir quelques trucs à me mettre sur le dos si le beau temps daigne un jour pointer le bout de son nez. Les pantalons, ça va bien 5 minutes, mais ne pas être serrée du tout par une ceinture, c’est tout de même plus agréable.