Skip to content

Catégorie : Couture pour moi

La chemise brodée

Au début de l’été, je me suis trouvée sans tricot en cours. Et donc sans occupation pour les (nombreux) lapins qu’on me pose au cabinet. Et puis Artesane a sorti ses planches de dessins pour le défi « Broderie Frenchie » et là, coup de coeur pour la série avec les oiseaux et les feuillages… La broderie c’est presque encore plus pratique que le tricot, c’est très compact à transporter, donc banco ! Comme je brode à la vitesse de l’escargot asthmatique, je n’ai évidemment pas eu le temps de broder quelque chose pour le défi, mais j’ai utilisé les dessins pour me faire une énième… chemise !

Mère-fille en wax

Ma soeur a habité pendant un an dans la douce province de l’Etat de Borno, Nigeria, pendant un an (en vrai c’est plutôt l’enfer sur Terre et la situation humanitaire est catastrophique). Maintenant elle s’est envolée vers un horizon plus clément puisqu’elle travaille… en Irak et Syrie, pour cette ONG. Bref, la vie professionnelle trépidante de ma cadette n’est pas le propos. De son séjour en Afrique, elle m’a rapporté 3 grands coupons de wax Woodin, et voici ce que j’ai fait du premier.

Je couds ma garde robe 2017, épisode 4 : la jupe

Oui, oui d’accord, j’ai quelques jours de retard dans la publication. Mais primo, j’ai déjà fait une jupe « bonus » en avril (à voir ici) et secundo, je comptais sur nos vacances en bord de mer pour prendre les photos mais raté, il a fait beau mais beaucoup trop froid pour sortir les gambettes à l’air.

Bref, venons-en au fait : la 1001 perles prévue pour Avril.

Zinnia rose

Il y a déjà deux ans, j’ai cousu ça. Il me restait suffisamment de lin pour faire une jupe, que je voyais déjà en Zinnia. Mais entre temps, j’ai enflé, puis dégonflé enfin pas tout à fait, et je n’étais pas encore passée à l’action.

C’est désormais chose faite, après avoir acheté vendredi dernier le haut montré ici et qui, je trouve, se marie très bien avec Zinnia.

Je couds ma garde-robe 2017, épisode 2 : la robe

Si je n’ai pas manqué d’entrain pour le mois de Janvier, me mettre un coup de pied au derrière en Février a été plus difficile : moins de temps, un cortège entier à rendre (donc plein de couture répétitive), des tonnes de réunions pour le boulot, une grosse crève, des travaux dans la maison, bref j’étais pas très motivée.

Et puis j’ai profité que Musclette soit en vacances chez ses grands-parents pour me faire violence et m’y mettre, 3 jours avant la fin du mois.

Je couds ma garde-robe 2017

Bonjour et bonne année tout le monde ! Il est temps de faire revivre le blog, laissé à l’abandon ces derniers temps (mais j’ai tout de même bricolé : j’ai une cuisine, un séjour, un bureau… ce n’est pas parce que je ne couds pas que je suis inactive, loin de là !)

PS : visiblement mon thème n’a pas aimé la récente mise à jour de WP. Donc il n’est pas très beau en l’état… J’ai projet de le changer mais c’est du boulot, donc patience ! 😀

Le chemisier tressé sauce Burda

Ah ! De la couture pour adulte en pagaille ! Ça faisait un petit moment.. Et même pas pour une baleine ! Chouette ! Comme je le disais dans un article précédent, depuis 2016 je suis globalement déçue des sorties de indépendants (trop nombreux, trop « pas mon style » ou trop « banal je trouve la même chose chez un historique ou un numéro de Burda »… bref, pas l’amour fou). Au printemps je me suis donc abonnée au dit Burda, pour un an, en me disant que je trouve presque toujours au moins un patron à coudre dans le numéro, et que ça constituerait un bon « fond de patrons ». Quitte à me séparer des numéros qui ne me plaisent pas.

Et dans le numéro de Juillet 2016, entre autres projets qui me font de l’œil, je suis tombée sur ce chemisier sans col, manches tombantes, avec le jeu de tressage devant (numéro 114).