Skip to content

Deux Clover Shorts

Au mois de juillet, j’ai mis à profit mon premier jour de vacances pour déballer tous mes tissus, les mesurer et les répertorier dans un petit épais carnet. Ça m’a pris bien la journée (pfiou !) mais j’y vois plus clair sur l’état de mon stock. Bilan : il est assez conséquent mais je n’ai pas à rougir, il y a pire que moi. Tout tenait dans deux malles (elles ne sont pas immenses), mais j’ai acheté un peu de tissu en vacances et j’ai profité de l’offre des Coupons de Saint Pierre pour mon anniversaire, donc j’ai quelques mètres supplémentaires qui ne rentrent pas dans les fameuses malles. Il fallait donc que je transforme des coupons en quelque chose pour faire de la place.

Bref.

Quand je me suis remise à la couture pendant ma grossesse, j’ai recommencé, comme beaucoup de couturières, avec des patrons japonais. On ne va pas se mentir, c’est ample, c’est informe, le XXL est équivalent à un 38 français et j’exagère à peine. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus seyant : j’ai encore deux bouquins de couture pour femmes japonais mais je sens qu’ils vont bientôt être revendus d’occasion. A l’époque, je m’étais fait une robe trapèze en velours côtelé, un truc un peu space à porter par dessus un sous-pull. Je ne la mets plus (et je ne l’ai pas portée longtemps), car primo ce n’est tout compte fait pas vraiment mon style, secondo parce que le tissu avait un défaut qui s’est retrouvé en plein milieu du devant, et tertio parce que même si j’habite une région dont les températures hivernales sont proches de celles de Moscou, je n’aime pas les sous-pulls, je préfère de loin les foulards et les écharpes. Tout ça pour dire que j’avais plein de chutes et acheté trop de tissu. Dans ces chutes, j’avais déjà réalisé la tenue cadeau de naissance pour le petit W, mon neveu. Il en restait un peu et j’aime bien les shorts d’hiver, tant pour moi que pour les petites filles. Et comme j’ai une crevette de deuzan qui a la hauteur au garrot d’un enfant d’à peine 18 mois, l’habiller en pantalon c’est compliqué. Donc le short c’est très bien (sans compter que j’adore les petites cuisses en collants de laine, c’est trop mignon).

Mais voilà, après farfouillage, je n’avais pas de patron de short décent en stock. Le bloomer des IPBB ? Au final, cousu deux fois pour toute petite, pas vraiment transcendant. Le short des mêmes IPBB/IPE ? très garçon et disons que maintenant, je ne me contente pas tellement d’un patron en deux parties avec une ceinture élastiquée. Il y a un patron de short sympa dans le livre « Mes modèles de couture » de Sophie de Luzan, mais il est plus estival et surtout, je ne suis pas sûre que ce soit ce qu’il y a de mieux pour un enfant de deux ans. Après un petit tour sur Internet, j’ai repéré le modèle Ella de Papillon & Mandarine, très mignon, mais frais de port inclus, ça fait le patron à presque 15 €, et honnêtement, je trouve ça cher. Sur T&N, on m’a donc soufflé un modèle Burda (merci Saki !), mais qui ne commence qu’au 128 (soit du 6 ans environ). Je l’ai téléchargé en pensant le regrader, mais au final, le Clover Shorts de Mouse House Creations, a été parfait (merci  Karine !).

Shorts bleu vert-4

Oh, la belle petite fille (presque) modèle !

Shorts bleu vert-7

Ce short est très mignon (et très proche du modèle convoité) et permet de s’amuser avec les finitions. En plus du velours bleu marine tirant sur le gris pour le tissu principal, j’ai utilisé du Liberty Mirabelle violet pour les ceintures intérieures, les doublures des passants et les fonds de poches. J’ai modifié la ceinture arrière pour y mettre un élastique à boutonnières, comme ça c’est réglable. Le seul hic du patron vient de la largeur des revers : c’est la même, du 6 mois au 12 ans. Vu que l’entrejambe, dans les petites tailles, est toute petite, les deux revers sont bord à bord au milieu et ça ne doit pas être super agréable d’avoir toutes ces épaisseurs à cet endroit. J’ai donc replié moins haut que prévu (environ 2,5 cm contre plus de 3,5), et surpiqué les revers pour les maintenir.

Shorts bleu vert-19

Une façon très académique d’enfiler son sac à dos, n’est-il pas ?

Shorts bleu vert-69

Shorts bleu vert-72

Coût : chutes de Liberty et de velours, zéro. 25 cm d’élastique à boutonnières, on va dire 30 cts. Boutons offerts par Very Bad Sheep lors d’une commande de laine, zéro. Patron zéro (encore merci Karine !). Boutons intérieurs, récup’ de boutons de rechange inutilisés du stock, donc zéro. Un petit short à moins d’un euro donc.

Comme j’étais lancée, j’ai récidivé avec un autre coupon de tissu. Ma môman eut cousu, mais elle ne pratique plus tellement, hors rideaux et bricolages simples (elle dit qu’elle a trop de vêtements : pas faux, mais à mon avis la satisfaction du « faire soi-même » va au-delà du simple remplissage de penderie !). J’ai donc récupéré des tissus de son stock. Parmi eux, environ 50 cm de velours milleraies souple vert sapin. Et donc, dans la foulée, j’ai cousu un deuxième Clover, avec un micro bout de Liberty Loden vert (j’aurais bien fait la blouse assortie mais cette référence est très difficile à trouver en ligne) pour les doublures des passants, les fonds de poche et les boutons recouverts.

Shorts bleu vert-49

J’ai changé l’ordre de montage du short : au lieu de le monter étape par étape, j’ai essayé d’optimiser chaque moment. D’abord j’assemble tout ce que je peux assembler en une fois, puis je surjette tout ce que je peux surjeter, et ainsi de suite… Comme c’était mon deuxième de la journée, j’ai gagné 1h30 sur le temps de montage, je pense qu’il m’a fallu moins de 2h pour en venir à bout (pourtant il y a beaucoup de couture, de surpiqûres et de finitions à la main). Par contre, j’ai fait les mêmes modifications.

Shorts bleu vert-54

Shorts bleu vert-85

Shorts bleu vert-88Que celui qui me trouve cette référence de Liberty chez un marchand en ligne me fasse signe, je le trouve superbe !

Coût : Tout pareil que le premier. Le kit de boutons à recouvrir vient de chez Action (donc pas cher pas cher), les tissus sont donc du stock (donnés dans les deux cas), le fil également. Environ 1 € au total pour celui-ci aussi.

Du fait de sa souplesse, le résultat sur le deuxième short est plus sympa (je trouve), et doit être plus confortable à porter.

Published inCoutureCouture pour elles

9 Comments

    • Merci Mamzelle Agnès ! J’ai trouvé ce site aussi… Mais le choix de tissu n’est pas mirobolant et quand je paie des frais de port j’aime bien prendre plusieurs choses… Il faut que j’inspecte mon stock de Liberty pour voir si je reprends un ou deux coupons…

  1. alexandra alexandra

    Elle est trop trop choupinette cette petite et ces deux shorts sont très jolis !!! Une belle exploitation de chutes ! Bravo…

  2. Nathalie Nathalie

    Ahn ah, les techniques de montage … Avec 4 enfants, j’optimise le montage et je fais de la couture au kilomètre, puis du repassage au kilomètre, … et j’assemble …. et je recommence!! Pour les patrons nouveaux ou compliqués, j’évite …. mais cela permet d’accélerer la cadence!!

    • Oui, pour le montage de choses simples (robes, chemises, hauts, shorts…) je fais pareil. Je m’abstiens d’innover sur les pantalons (arggg la braguette), et les gros projets type manteau…

  3. Ils sont bien jolis ces shorts mais c’est ta choupinette que je trouve craquante, cette petite bouille et ce sourire malicieux… et le coup du sac à dos… trop fort !

    • Merci Laurence ! Ah j’avoue qu’en effet, je fonds pour le mannequin… Elle est rigolote car elle fait la vraie fille « c’est beau, ça brille, c’est joli… ! », le tout en faisant des mines devant le miroir 😛

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.