Skip to content

(Icelandic) Rocky Coast Cardigan

Hé bé, des lustres que je n’ai pas publié, alors que j’ai 4 projets photographiés et 5 articles en brouillon… bref. Aujourd’hui, un peu de tricot avec le Rocky Coast Cardigan d’Hannah Fettig (Knitbot).

Ce gilet, c’est mon exploit tricotesque en terme de rapidité. Je l’ai commencé dans le train pour Paris fin mars, en allant en formation. Tout ça parce que je ne voulais pas trimbaler mon en-cours, un gilet en jacquard pour Musclette. Le jacquard, c’est sympa, mais on s’emmêle vite les pelotes si on ne peut pas s’étaler, donc pour le train, ce n’est pas ce qu’il y a de plus idéal. Donc plutôt que de retricoter mon Il Grande Favorito (détricoté pour cause d’aiguilles trop grosses, à refaire dans un plus petit diamètre), j’ai commencé un gilet : le gilet, surtout s’il ne ferme pas, je peux le mettre en ce moment donc c’est plus sympa que de venir à bout d’un pull que je ne peux même pas essayer. Et puis les kilomètres de jersey endroit du Favorito, ce n’est tout de même pas ce qu’on a inventé de plus amusant. Donc gilet, torsadé de partout SVP. Et je l’ai terminé avant de partir en vacances, 3 semaines après l’avoir commencé. E.X.P.L.O.I.T.

Islande-23

Ce patron, je l’ai depuis un petit moment dans ma patronthèque Ravelry. En règle générale, j’aime plutôt pas mal ce qu’Hannah Fettig et Knitbot proposent comme modèles, je les trouve assez « dans l’air du temps » tout en ayant un côté très intemporels. Les photos sont toujours très léchées, ce qui ne gâte rien. Le gilet se tricote en 6.5 donc ça monte (ou plutôt ça descend) très très vite. J’ai tricoté la taille correspondant aux 122 cm de tour de poitrine, puisque le modèle est prévu pour avoir 15 cm d’aisance positive à cet endroit et que je voulais un grand gilet bien doudou.

Islande-20

Au lieu de la laine Organik recommandée, j’ai utilisée de la Cascade 220 Wool, de Cascade Yarns, dont j’avais entendu le plus grand bien. Le Rocky Coast avait aussi déjà été tricoté plusieurs fois avec cette laine, c’est toujours un plus d’avoir une idée de ce que ça va donner. Comme je déteste manquer de fil en cours de tricotage, j’avais acheté 8 écheveaux. Sottise, j’ai consommé 4 et demi pour tricoter le gilet entier, dans une taille qui n’est franchement pas XS (soit 900 mètres environ). J’ai revendu les 3 autres et demi, et je crois qu’un gros snood bien moelleux se prépare du côté de Calais (hello Estelle !). J’ai investi pour l’occasion dans un dévidoir et un bobinoir trouvés chez le chinois, très pratiques pour faire des belles galettes (et surtout attraper le fil par le centre). Clémence adore tourner la manivelle, c’est sa façon de « m’aider ».

Islande-21

Le patron est très facile à suivre, et le motif de la torsade très simple à retenir sans regarder sa feuille toutes les deux secondes : j’ai toutefois inversé deux torsades, qui penchent du mauvais côté, mais cherétendre dit qu’il n’y a que moi que ça choque. Je n’ai apporté aucune modification majeure. Comme j’ai fait ma feignasse, je n’ai pas tricoté l’échantillon et j’ai cru que les manches allaient être bien serrées. C’était effectivement le cas (et aux emmanchures aussi) avant blocage, mais après, le gilet est presque un poil trop grand, et j’aurais pu faire plus de diminutions sur l’avant-bras. J’ai tricoté les manches en magic-loop et pas avec 4 aiguilles double-pointes. Pour deux raisons : parce que je n’en ai pas, et aussi parce que je ne sais pas faire et que j’ai une trouille bleue de perdre des mailles. Le bas, l’encolure et les manches sont une simple bande de côtes 2×2, tricotées en 5.5. Les seules mailles à relever sont pour l’encolure, et franchement, c’est plutôt très longuet à faire. Mais on s’en sort !

Islande-17

Islande-24

Où on voit que le 6.5, ça fait quand même des mailles très larges voire un peu lâches…

Bref, je me suis tricoté un gilet, avec succès je trouve, et en trois toutes petites semaines. Je suis contente de moi !

Budget :

  • Patron à l’unité du Rocky Coast Cardigan, 6.5 € sur Ravelry.
  • 4 écheveaux et demi de Cascade 220 Wool, Cascade Yarns, coloris « Canard », chez Laine et Tricot, environ 35 €.
  • Aiguilles, câbles et anneaux marqueurs du stock, KnitPro, nada.
  • TOTAL = 42 € à la louche, je m’en tire plutôt bien.

Temps passé ? Environ 3 semaines donc, en tricotant un peu tous les jours pendant les absents au bureau, dans le train, et le soir devant des niaiseries télévisuelles.

Satisfaction ? Pas mal du tout. Il est bien chaud (pur laine), la taille convient à peu près bien, et il a parfaitement fait le job pendant notre semaine de vacances en Islande, par des températures très très fraîches (aux alentours de 0°C mi-avril) et surtout, grand vent. J’ai choisi une couleur pas trop passe-partout, pour ne pas l’user trop vite (j’ai une consommation de pulls noirs et bleu marine assez ahurissante, je les use très vite donc tricoter de ces couleurs me paraît un peu du temps perdu).

 Islande-13

En ce moment sur mes aiguilles : du pull islandais traditionnel pour Musclette, en laine locale (Lopi) qui gratte bien.

Published inTricot/Crochet

18 Comments

  1. Il est superbe ton gilet, j’aime beaucoup la couleur. J’aime bien ces torsades qui se baladent sur tout le tricot. Bravo!!

    • Cecile Cecile

      Merci ! Adoubement par une tricoteuse de compétition, ça c’est la classe ! 😀

  2. Je suis en train de le tricoter également… et je l’ai un peu abandonné ces derniers temps car j’ai l’impression que les manches sont trop justes. Mais d’après ce que tu dis, cela peut changer au blocage, donc il faudrait que je m’y remette! Et en effet, le point est facile, mais je suis certaine que mon prochain projet tricot n’aura pas de torsades!! 😉 En tout cas, le tien est très joli!

    • Cecile Cecile

      Merci ! 😀

    • Cecile Cecile

      Merci !

    • Cecile Cecile

      Merci !

  3. Evi Evi

    Très réussi ! Et je confirme que la couleur est superbe 😉

    • Cecile Cecile

      Tu n’oublieras pas de me montrer ce que tu as fait 😉 Et merci pour le compliment !

  4. Nathalie Nathalie

    Superbe gilet!! La couleur met du peps et c’est une bonne idée… En trois semaines, c’est drôlement bien et c’est motivant. Je suppose que la belle photo des chevaux a été prise en Islande?

    • Cecile Cecile

      Oui, toutes les photos ont été prises en Islande. Celles pour montrer le gilet ont été faites en 3 minutes, il faisait 0°C ! Autant dire que j’avais un peu froid !
      Merci pour le compliment !

  5. Superbe couleur (et j’ai rien vu pour les torsades) et superbes paysages ! Mais ya pas l’air d’y avoir grand monde en islande ..

    • Cecile Cecile

      Merci ! Ah c’est sûr qu’en Islande, on peut faire quelques kilomètres sans croiser âme qui vive. Ceci dit, les paysages sont magnifiques, les islandais accueillants et c’est un voyage très reposant : pas de bruit, pas de gens… Pour te donner une idée, assis au bord de la mer, on entend les battements d’ailes des mouettes qui sont bien à 100 m de là…

  6. Il est superbe ce gilet et comme je te l’ai dit sur IG j’aime beaucoup la couleur. Moi aussi j’ai trouvé le point assez facile à faire pour un rendu très beau, ton gilet me le confirme.
    Tiens je voulais m’acheter de la Lopi pour me faire un pull en jacquard pour cet hiver, elle gratte?

    • Cecile Cecile

      Merci Sandra ! La Lopi est plutôt de style « rustique » : elle n’est pas très très douce, et pour te donner une idée, on retrouve même souvent des petits brins d’herbe dans le fil. Je ne crains pas du tout les pulls « qui grattent », mais si c’est ton cas, prévois l’aisance pour un T-shirt à manches longues dessous !
      Elle a aussi un peu tendance à se « détortillonner » et on a parfois l’impression de tricoter de la laine mèche. Mais au final ça rend très bien quand même !
      Et la vendeuse islandaise m’a dit qu’on pouvait l’adoucir en la lavant à la main avec de l’après-shampoing !

  7. Il est top ce gilet! Et j’aime beaucoup sa couleur. Il va vraiment falloir que je me remette au tricot pour voir 😉

    • Cecile Cecile

      Voui voui ! Le tricot c’est pratique, ça se transporte facilement, ça peut se « dégainer » pour 3 minutes, et c’est assez gratifiant de se tricoter quelque chose. Personnellement, j’ai dû mal avec la furie des châles par exemple, parce que j’estime ne pas avoir besoin d’en posséder des dizaines. Alors que des pulls… ça prend plus de place, mais ça peut s’accumuler un peu plus !

Laisser un commentaire