Skip to content

La Cami pas tout à fait réussie…

Un de mes patrons préférés, c’est la Cami de Pauline Alice. Relativement facile (il n’y a que le col qui demande minutie, le reste ce n’est pas trop technique), classe sans en faire trop, et selon le type de tissu choisi, le style final est assez changeant. Un chas un chas a notamment cousu récemment une version fleurie splendide, très champêtre (je pourrais bien copier sans vergogne).

Robes blanches-82

Début 2015, j’ai décidé d’écrémer mon stock de tissu. Ledit stock prend une grosse malle et quelques à-côtés. Des cacahuètes par rapport aux armoires entières de certaines, mais déjà beaucoup trop de place pour notre appartement bien encombré (on n’est pas à l’étroit mais vivre sous les toits, niveau rangements on repassera). Bref, j’avais 3 mètres de piqué de coton blanc des coupons de Saint-Pierre, achetés l’an dernier en prévision de draps de lit pour toute petite fille. Sauf que j’ai traîné (coudre des draps ce n’est pas ce qu’il y a de plus fun), et que maintenant la toute petite fille est devenue une petite grande fille qui dort dans un grand lit. Déjà, snif !

Robes blanches-85-2

Bref, il fallait que j’utilise ce coupon. Mais qu’en faire ? Trop raide pour un haut, flemme de me coudre une chemise à cette saison (je lorgne plutôt vers les petits hauts à manches courtes ou sans manches en tissu chaîne et trame, si vous avez des idées…). Va pour une robe donc. Ça tombe bien, mon stock de robes a été bien amputé ces derniers temps. Pour du blanc, je voulais un patron ample en bas, pour ne pas avoir à trop me soucier de la transparence (sur le haut, je m’en fiche plus ou moins).

Robes blanches-85

Donc Cami. Tout s’est bien passé, c’est ma troisième version du patron (la deuxième à manches courtes). Elle est taillée en 38 avec + 4 cm de hauteur de buste et les pinces du 40. J’ai remonté les poches de 3 cm aussi, et malgré cela elles sont encore basses.

Robes blanches-78

Vu ma hauteur au garrot, cette Cami aurait mérité quelques centimètres de plus en longueur de jupes… Pour ma précédente, j’y ai pensé, pour celle-ci, j’ai complètement oublié !

Robes blanches-45

Comme je le disais, tout s’est bien passé. OU PRESQUE. Hmmm.

J’ai voulu modifier la position des boutons pour avoir une fermeture pile entre les seins, puisque la petite ouverture involontaire si peu stratégiquement placée est une de mes grandes spécialités. Mais j’ai bidouillé, du coup. Je me suis retrouvée avec des boutons trop peu nombreux et surtout trop espacés. Au départ, je voulais utiliser des boutons trouvés chez Emmaüs en vrac, qui se ressemblent mais ne sont pas exactement identiques. L’idée ne me gênait pas, je trouvais même que ça avait un certain charme. Mais avec mes boutonnières trop lointaines les unes des autres, j’ai dû changer d’idée, rajouter des boutonnières dans les espaces intermédiaires et j’ai finalement mis des boutons de nacre. J’ai mesuré (huhuhu), j’ai passé le tout à la machine à coudre, j’ai ouvert les boutonnières et j’ai commencé à coudre les boutons. Et là, patatras, distraction 3000, un intervalle est beaucoup plus grand que les autres !!! Gné ? Du coup j’hésite : je le laisse comme ça ou j’ajoute un bouton ? Sachant qu’il sera du coup trop serré par rapport aux autres… Dilemme.

Robes blanches-96

Sinon à part ce GR@mprf$$ de bouton, je l’aime ma Cami, autant que les autres. Je lui trouve un petit côté tenniswoman rétro, j’aime bien ! Avec des gros bijoux colorés et des sandales de couleur, elle est parfaite ! 😀

Robes blanches-19

Avec les 90 cm environ de tissu restant, j’ai fait une robe en trois ans pour Clémence. La fameuse robe trapèze des Intemporels pour Enfants, déjà cousue moult fois.

Robes blanches

Robes blanches-57

Sur le devant, j’ai cousu un appliqué en forme de baleine dans une chute de Liberty Fairford bleu. Elle adore les baleines (il y en a sur une de ses paires de chaussettes et elle fait une obsession avec ces bestioles). J’ai cousu un rectangle du même tissu sur l’arrière de la robe car on voyait mon étiquette par transparence.

Robes blanches-13

La robe est mettable tout de suite, quoiqu’un peu grande (mais bon même le deux ans du commerce lui va grand, alors…).

Robes blanches-26

J’aurais dû positionner ma baleine un peu plus haut, mais bon, ça passe !

cami et robe clem

Published inCoutureCouture pour ellesCouture pour moi

19 Comments

  1. Nathalie Nathalie

    J’ai déjà eu ce problème de boutons sur des vêtements du commerce … Ma solution a été de coudre une petite pression dans l’intervalle problématique. Je n’ai plus eu de complexe à porter le vêtement et c’est presque invisible!!

    • Cecile Cecile

      Pas bête ! Sinon faut que je porte un soutien-gorge de sport bien aplatissant, mais pas sûre que chéri apprécie ! 😛

  2. Raaaaah! Mais que vois-je?!? Tu as craqué, tu es sur IG?! Sais-tu que je cherche un smartphone juste pour cela (même si je suis plutôt réticente à l’idée du smartphone!!!)
    Bisettes!

    • Ouh oui j’ai craqué. Je poste peu souvent (et surtout pas mon menu, déjà parce que je trouve ça inintéressant, mais aussi parce que je mange des trucs consternants de simplicité). Par contre j’apprécie l’outil car on y voit beaucoup plus de trucs inédits que sur la blogo. Le côté négatif de la chose c’est que ça donne à voir des « instantanés de vie » qui sont trop lisses, trop parfaits… et que je trouve que ça contribue à te faire culpabiliser de ne pas être sapée comme un mannequin/ne pas avoir la taille mannequin/ne pas fréquenter des lieux hyper hypes/ne pas vivre dans un appart digne de Marie Claire Maison… Bref c’est quand même un peu éloigné de la vraie vie, Instagram…

  3. Tu fais une superbe tennis woman! On sent de toutes façons à tes photos que tu te réjouis de l’été qui arrive enfin! J’adore l’ensemble mère fille (d’ailleurs, rigolo: je viens de coudre un ensemble mère fille en blanc de mon côté également!)

    Pour ce qui est du positionnement des boutons, moi, en bonne flemmarde, je ne changerais rien. Il n’y a vraiment que toi qui seras gênée par ce détail et, si tu en rajoutes un, tu seras également gênée par la trop grande proximité des boutons!

    Gros bisous

    • Merci Chloé ! J’ai vu tes vestes, elles sont superbes ! J’ai fait la feignasse, je n’en ai pas remis et j’ai reporté ma Cami plusieurs fois sans culpabiliser !
      Des bécots à toi aussi !

  4. Elle est jolie ta Cami et pour les boutons, franchement, si tu ne l’avais pas dit j’aurais rien vu du tout ! La robe de ta puce est toute mimi !

    • Merci Laurence ! Je sais que ça ne se voit pas, mais moi je le sais et ça m’énerve. Non pas pour l’esthétisme de la robe, car une fois qu’on n’a plus le nez dedans on passe outre certains défauts, mais pour ma distraction ! 😀

  5. C’est très jolie cette robe! Et j’adore les boucles d’oreilles en jaune. Je peut demander d’ou ils sont?

    • Cecile Cecile

      Merci Anna ! Les boucles sont du pur toc de chez Bijou Brigitte, achetées exprès pour une seule occasion… Mais j’avoue les trouver marrantes donc je les sors plus souvent !

  6. Si ça peut te rassurer j’ai le problème de placement stratégique de boutons régulièrement et ça finit souvent par une couture à la main des deux devants ^^ ou des épingles pour éviter que ça baille (la classe).
    Pour la hauteur des poches Pauline m’avait dit que c’était a cause de la fermeture éclair mais comme je ne les fais jamais (sur aucune robe =flemme). En tout cas ta robe est trop jolie (et la longueur choque moins que sur la mienne !!) et ta fille est super mignonne <3

    • Cecile Cecile

      Merci Anne !
      La couture, je fais de temps à autre, je le reconnais. Il y a même certaines chemises que j’ai condamnées à rester fermées à cause des fameuses coutures.
      Tu veux dire que tu n’as pas besoin de poser la fermeture éclair pour enfiler la Cami ? Parce que moi sans l’ouvrir ça ne passe pas (j’ai déjà essayé !)
      En tout cas merci des compliments, j’avoue fondre pour le mannequin junior moi aussi 😀

      • Noooon jamais je ne pourrais me passer de la fermeture mais je peux me passer des poches 😉

  7. Haa, mais non, quand ton col est ouvert, on voit les boutons groupés par deux, ça fait une certaine symétrie ! Dis que c’est fait exprès 🙂 Mais je comprends, c’est le genre de détails qui me rendrait folle aussi si c’est moi qui avait commis la bourde… mais sur les vêtements des autres, ça ne se voit pas !
    J’ai eu le même problème pour les poches de la Cami, du coup je les ai drastiquement remontées en faisant passer la fermeture éclair par dessus (j’ai fait un petit tuto si ça t’intéresse).
    Ta version toute simple est très belle. C’est vraiment la robe de l’été !

    • Cecile Cecile

      Merci Clémence ! (très joli prénom, hmmm 😉 )
      J’ai vu ton tuto mais j’avoue avoir eu une flemmingite aiguë de l’appliquer : je l’ai lu un jour puis quand je me suis mise à coudre cette Cami, et bien comme je n’ai pas besoin de lire les instructions, j’ai flemmardé ! 😀

  8. Evi Evi

    Avis d’une musicienne : si tu fais une fausse note en ayant l’air de rien, en étant sûre de toi, personne ne le remarquera et pensera que c’est le compositeur qui a introduit cette dissonance. Donc je pense que ça s’applique à la couture 😉 Je trouve ta robe très réussie ainsi que celle de Musclette. Tu n’aurais rien dit concernant cet intervalle que j’aurais pensé que c’était fait exprès 🙂

    • Cecile Cecile

      Héhé, merci Estelle ! Tu crois qu’avoir l’air sûr de soi ça passe aussi avec les rééducations pour lesquelles t’es pas à l’aise ? 😉
      Si ça fonctionne, j’essaie ! 😀

  9. Très jolie robe en effet, très classe ! Pour les boutons, il reste la solution du grand collier ou du pendentif ;-)) Coût de revient imbattable !

    • Cecile Cecile

      Ah oui pas bête… Mais j’avoue être un peu en désamour des colliers. Je préfère les grosses boucles d’oreilles ! (hmmm hmmm ça ne se voit pas du tout sur les photos !)
      En tout cas merci de ton compliment !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.