Skip to content

La chemise brodée

Au début de l’été, je me suis trouvée sans tricot en cours. Et donc sans occupation pour les (nombreux) lapins qu’on me pose au cabinet. Et puis Artesane a sorti ses planches de dessins pour le défi « Broderie Frenchie » et là, coup de coeur pour la série avec les oiseaux et les feuillages… La broderie c’est presque encore plus pratique que le tricot, c’est très compact à transporter, donc banco ! Comme je brode à la vitesse de l’escargot asthmatique, je n’ai évidemment pas eu le temps de broder quelque chose pour le défi, mais j’ai utilisé les dessins pour me faire une énième… chemise !

La chemise, c’est un vêtement que je porte beaucoup (j’ai compté, j’en ai une quinzaine, à 90% cousues maison). J’ai réutilisé le patron de la chemise Archer, déjà visible ici et . Je ne vais donc pas vous assommer une troisième fois avec les détails de la couture de la bête, c’est du connu !

J’ai utilisé une popeline très froissable, mais que j’avais dans le stock depuis un moment. Ce n’est pas nécessairement le tissu idéal : il est un peu épais donc au niveau de la patte de boutonnage ce n’est pas génial. Je n’ai d’ailleurs rien thermocollé pour ne pas ajouter trop de rigidité là où il y en avait déjà assez.

Pour broder, j’ai juste tracé mes poches sur mon coupon de tissu avant de couper les rectangles, histoire d’avoir suffisamment de matière à tendre dans le tambour. J’ai utilisé des fils DMC de 3 tons de rose, 2 de vert et du doré métallisé, ainsi que du brun foncé pour les yeux : je n’ai plus les numéros en tête, je n’arrive jamais à débobiner proprement les échevettes et résultats les étiquettes finissent rapidement à la poubelle. Après avoir tout brodé, j’ai évidemment réalisé qu’entre mon stock personnel et celui de ma grand-mère, j’avais assez de fil pour tout une vie, j’aurais pu me dispenser de cet achat ! Bref, tête en l’air un jour, tête en l’air toujours !

Coût de l’opération : juste les fils, soit une dizaine d’euros à la louche.


 

Published inCoutureCouture pour moiDivers

One Comment

  1. Nathalie Nathalie

    Quel bon vent!! Quel.courage de se lancer dans la broderie.. C’est tellement chronophage. Les patients posent tant de lapins que ça?

Laisser un commentaire