Skip to content

La tenue verte

Je sais, on dirait que je me suis déguisée en arbre. J’vous jure Madame, c’était pas voulu !

Pour cet automne, je me suis cousu une chemise (oui oui je sais, ENCORE une !). Et pour varier du combo (toujours gagnant, il faut bien l’avouer chemise-veste/gilet-jean), je me suis cousu une petite jupe assortie. Alors oui, sur les photos, les tons de verts ne semblent pas très assortis. Mais je vous jure que ça va ensemble à la perfection ! 😀

Jupe a boutons_-4

Pour changer un peu de la Aime comme Burda (que je continue de coudre malgré la controverse – après tout je l’ai payée et le patron est bien-) et de la Archer de Grainline, j’ai innové en cousant la chemise 8 du Ottobre 5/2013. Ses particularités ? Son col rond (oui bon d’accord avec ce motif on ne le voit pas tellement) et son important nombre de pinces pour la cintrer : 4 devants, 2 dans le dos, et 2 sur les manches. Ce modèle rencontre un certain succès -mérité- sur la blogo et je me disais que ce serait sot de ne pas la tenter. D’autant que j’envisageais l’achat du modèle Granville de Sewaholic (très cintré et, à mon humble avis, féminin à souhait).

Pour me compliquer la tâche et parce que ça faisait un moment que j’avais envie de faire ça, j’ai doublé le nombre de boutons sur le devant, ils vont donc par paires. C’est mignon, mais pareil que pour le col, ce Liberty (Nina Taylor) est tellement chargé qu’on les voit à peine. En plus, shame on me, j’ai carrément oublié de thermocoller la patte de boutonnage. Une fois repassé ça passe, mais après lessive c’est catastrophique, ça frisotte dans tous les sens.

Jupe a boutons_-10

Concernant les explications, il faut bien avouer que celles d’Ottobre, au top sur certains modèles, n’étaient pas des plus claires pour celui-là. J’ai donc utilisé mes souvenirs de mes autres chemises pour la monter. Comme je n’ai rien compris au schéma de pliage de la patte de boutonnage droite, et bien j’ai improvisé et elle est donc tout ce qu’il y a de plus simpliste (au lieu d’être repliée de telle sorte qu’on la dirait rapportée).

Jupe a boutons_-27

Mes boutons qui se promènent dans la rue deux par deux… (ça y est vous l’avez dans la tête la chanson ?! 😀 )

Je n’aime pas les fentes indéchirables et j’ai oublié de mettre des fentes capucins à la place. Bilan, elles ne sont pas trop trop moches, mais elles pourraient être mieux. Et je trouve que le pied de col pourrait être un poil plus arrondi au niveau du boutonnage. Tel qu’il est là, je ne peux pas boutonner ma chemise jusqu’en haut, pour la bonne raison que boutonnière et bouton sont mal placés (mais comme je ne la porte qu’ouverte, ça ne me gêne pas).

Jupe a boutons_-31

Le bilan ? Je l’aime bien ma chemise, même si ses finitions ne sont pas aussi soignées que ce que j’aurais voulu. A refaire dans un tissu uni, pour mettre en valeur les pinces, le col, et tutti quanti.

Coût et fournitures : moins de 2m de Liberty Nina Taylor, soldes Stragier de Janvier, environ 35 € je dirais (je ne trouve plus la facture), boutons de nacre achetés en gros, moins de 0,02 €/pièce (il y en a 15), Vliesline (peu de grands bouts), environ 2 €. Magazine en stock dont j’ai relevé au moins 6 patrons, coût négligeable.

A refaire ? Oui ! Mais en corrigeant un peu le tracé du pied de col.

Et pour le bas, me direz-vous ?

Je voulais une jupe, et j’ai tergiversé un certain temps avant de me décider pour un modèle. J’ai d’abord songé à la Moss de Grainline, mais j’étais en période de flemmingite aiguë et j’ai donc renoncé à faire les ajustements nécessaires : l’étape toile et moi, on n’est pas copines. Et puis j’ai pensé à refaire le même modèle qu’une jupe droite en velours bleu pas encore blouguée, mais bon une en bleu, une en vert, dans la même matière, ça faisait redite. Avant de choisir l’Audacieuse, j’ai aussi pensé à refaire Victoria, mais même si j’aime le résultat final, j’ai plus de mal avec la construction de la jupe. Quitte à en faire une à boutons, autant que les boutons servent à quelque chose !

Donc voilà ma version de l’Audacieuse de MLM Patrons, patron sorti pile au moment où je cherchais une jupe boutonnée. Bien joué Marisa ! Entre temps (aujourd’hui même) est sortie la ravissante Rosari de Pauline Alice, mais ça, je ne pouvais pas le deviner !

Comme je suis grande, j’ai décidé de rallonger d’emblée la jupe de 10 bons centimètres. Je travaille assise la plupart du temps et je déteste la jupe qui remonte trop haut, et l’ultra-court et moi, ce n’est pas le grand amour, même si en collants ça passe beaucoup mieux que jambes nues.

Jupe a boutons_-22

Les poches, malheureusement condamnées par une surpiqûre pour cause de bâillements disgracieux et peu gros-cuissots-compatibles

Il s’agit de la version A sans empiècements triangulaires en bas et la réalisation est facile et bien expliquée.

Jupe a boutons_-15

Ouh le vilain patient qui m’a donné un coup de pied ! Merci pour le trou !

Au moment de la couture, avant d’assembler jupe et ceinture, je l’ai trouvée un peu grande pour moi (ici taille L selon le tableau de mensurations). J’ai donc augmenté la taille des pinces dos et rogné sur les côté entre la couture de la poche et la ceinture (au total j’ai enlevé environ 7 cm de tour de taille). Au moment de coudre la ceinture, celle-ci n’a pas eu besoin d’être recoupée… j’ai donc dû cafouiller quelque part sur la taille des panneaux devant/dos… Bizarre. Par mesure de sécurité, si je la refais je réimprimerai le patron intégralement ou presque.

Jupe a boutons_-26

Comme sur toutes mes robes/jupes d’hiver, du biais satiné pour éviter que ça remonte en s’accrochant aux collants…

Coût et fournitures : 1 m de velours coloris Pin de chez Stragier, 14 € environ, chutes de Liberty Adelajda multicolore pour les fonds de poches et le biais rapporté, peanuts, 7 boutons de chez Francette, 8€. Total environ une trentaine d’euros, patron à 5 € inclus.

A refaire ? Oui ! Mais en vérifiant que je n’ai pas confondu des tailles sur ma découpe du patron… Par contre j’avoue ne pas accrocher avec les empiècements en triangles dans le bas. Je préfère la version plus classique du patron. Et maintenant que Rosari est sortie, je vais probablement m’inspirer de ses poches (j’aime bien le modèle avec soufflets et rabats) pour les rajouter sur l’Audacieuse…

Ah et prévoir de faire les boutonnières à la verticale, en marchant les boutons tirent sur le côté, j’ai peur de finir par déchirer le bas de ma jupette !

Published inCoutureCouture pour moi

15 Comments

  1. Mais, j’ai raté cet article, je ne comprends pas… Je viens de tomber dessus par hasard (enfin, merci la page FB de MLM) je pense que mon lecteur de flux saute certains sites
    Bref !
    Tu es belle en verte ! et la jupe est superbe dans ce velours ! Très surprise de lire tes petits soucis au niveau de la jupette, mais je vois que tu as trouvé une asture; Je te remercie d’allure pour l’astuce du biais satiné que je ne connaissais pas et je te remercie également pour l’idée des poches à soufflets plaquées comme sur la Rosari sur laquelle je vais passer mon chemin car je ne sais vraiment pas si je la porterai avec cette taille haute :/

  2. Joli le déguisement « arbre »… tu es vraiment une pro de la chemise et ton idée d’utiliser un tissu uni pour nouvelle version mettra bien en valeur tes boutons, sympa cette pause en binome ! Ta jupette est canon !

    • Cecile Cecile

      Merci Laurence ! Ah la chemise, maintenant je gère. Le hic c’est que j’ai presque trop de chemises imprimées. Je vais passer aux petits hauts et peut-être m’en coudre une dernière, soit toute noire, soit toute blanche, mais unie ! Et là, je mettrai double boutonnage, et pourquoi pas contrastant !?
      Merci pour la jupe 😉

  3. Très jolie réalisation , ça donne envie de coudre
    Cécile – bouillon de couture

    • Cecile Cecile

      Merci beaucoup !

  4. J’aime beaucoup ta tenue! C’est vraiment chouette de pouvoir se coudre des pièces assorties. Et surtout je retiens l’idée du biais de satin pour éviter d’accrocher les collants. C’est génial, merci!

    • Cecile Cecile

      Merci Caliclo ! Je te rassure, ma jupe n’est pas condamnée éternellement à se marier avec la chemise, et vice-versa. Mais c’est vrai que ça m’a amusée de me coudre du vert (et puis j’adore le vert, mais on en trouve peu dans le commerce).

  5. Nathalie Nathalie

    En lisant le titre, je pensais vraiment à quelque chose de délirant … dans le style, en pensée c’est très bien mais en vrai … c’est vraiment trop!! Mais non, c’est très bien tout ça!! C’est vrai que c’est une bonne idée d’oser la couleur l’hiver et qu’il est parfois difficile d’en trouver en magasin … Merci pour l’idée du biais en satin en bas de la jupe par rapport aux collants. C’est un bon tuyau.

  6. Oh, en plus j’ai utilisé le mot « dressing », j’aurais pu écrire « armoire »… nous sommes incorrigibles, n’est-ce pas? (et pourtant les Français sont si nuls en Anglais, c’est fou!)

  7. Joli ensemble (même si je l’ai déjà dit l’an dernier avec ton superbe manteau, je n’aime pas le vert). J’adore ta collection de chemises en Liberty, ça doit être très beau dans ton dressing!
    Je suis étonnée de te voir utiliser le mot (très à la mode) « combo », qui nous vient tout droit du pays de ceux qui se sont honteusement faits sortir de la Coupe du Monde de rugby avant que le XV de France ne les rejoigne, encore plus honteux.
    Allez, je te taquine ^^

    • Cecile Cecile

      Merci Pauline ! Et pour « combo » je ne savais pas que c’était très à la mode… J’avoue que mon geek de mari a dû déteindre un peu sur moi puisque c’est un terme qu’on utilise énormément dans les jeux vidéos ! 😀
      Et en effet, ce n’était pas une défaite, mais c’était une humiliation !

  8. Alexandra Alexandra

    Super !!! Bravo d’oser les couleurs, les fleurs ! Rien que ca c’est génial ! Je ferai bien de m’en inspirer. Ta chemise est super jolie. Quant à ta jupe, j’adore la forme les boutons devant. Grâce à toi, j’avais fait Victoria, je pense que je vais me laisser tenter par l’audacieuse (j aime beaucoup les patrons de mlm et Marisa est si gentille…) très belle journée ! Alexandra

    • Cecile Cecile

      Merci Alexandra ! Ah moi j’aime les couleurs (mais en restant pas trop criardes quand même), et coudre ses vêtement permet d’éviter le raz-de-marée de noir/gris/bruns des magasins. Et encore, on trouve maintenant du marine et du vert foncé, après des années de bannissement complet de ces couleurs 😉
      Tente, le patron est facile, même si je pense que j’ai eu un souci d’impression !

  9. J’aime beaucoup ton ensemble vert! Par contre c’est bizarre que tu ai dû autant reprendre, si tu veux envoi moi un mail et je te donnerai des dimensions sur la planche patron pour que tu t’assures que le patron soit à la bonne échelle

    • Cecile Cecile

      Merci Marisa ! Je pense en effet qu’il y a eu pépin à l’impression (ou distraction dans l’ajout de marges…) Je suis au bureau, je te redis les mesures à l’occasion ? Par MP si tu veux, j’ai ton mail dans le tableau de bord WP…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.