Skip to content

Le sweat brodé aux écureuils

Ou la résurrection de mon blog

Je ne sais pas s’il y a encore du monde par ici, mais j’ai décidé de ne pas laisser moisir cet endroit. Même si je couds moins depuis mon arrivée au Canada, notamment parce que mon atelier est dans le sous-sol, sombre à souhait, et que mes 5 jours par semaine de boulot en me levant à 5h45 me crèvent, je continue à tricoter pas mal, vautrée sur mon lit. Et je re-brode aussi depuis ce Noël car j’ai reçu du Père Noël de quoi m’y remettre, en broderie traditionnelle cette fois.

Yumiko Higuchi est une brodeuse japonaise que je suis sur Instagram depuis quelques années. Son travail est adorable et très moderne à la fois (très kawai , en somme). Ma soeurette m’a offert le livre sur la broderie des fleurs et ma mère a eu celui avec les animaux, c’est donc du sien que j’ai pris le modèle (en vrai j’ai commandé un exemplaire sur Amazon Japon, bizarrement c’était moins cher que l’importation et tout de même plus commode que le prêt de livres avec un océan au milieu).

Le problème majeur avec la broderie, à mon humble avis, c’est qu’on ne peut tout de même pas en mettre partout, notamment dans son intérieur, sous peine d’avoir une déco qui sente un peu la naphtaline. Donc comme j’ai la chance d’avoir deux mannequins miniatures (encore) bon public à disposition, je me suis décidée à leur faire un sweat (un chandail comme on dit ici) chacune. Voilà donc le premier, pour ma grande, en 7 ans pour ma 7 ans qui porte du 5 ans du commerce. Il est donc encore grand, mais tant pis. Avec l’uniforme obligatoire à l’école, elles ne portent plus beaucoup de vêtements « civils » et elle a un stock indécent de 5/6 ans.

Le patron est le Crew Neck Tee de Brindille & Twig. Probablement vendu un peu trop cher pour un patron de T-shirt/sweat léger que j’aurais très certainement trouvé dans un Ottobre, mais je ne suis pas venue avec tous mes magazines et le pdf est tout de même bien commode, surtout si comme moi, vous avez une flemme intergalactique de décalquer quoi que ce soit. Il m’a l’air de bien tailler pour l’âge, mais c’est dur à dire car ma grande est vraiment du genre crevette, donc je pense qu’elle aura plutôt 8 ans et demi quand il lui ira parfaitement, sauf si poussée de croissance impressionnante hautement improbable entretemps.

Le tissu est une maille légère achetée dans une des nombreuses échoppes chinoises de Queen Street, près de Spadina/Queen pour les (je pense) rares lecteurs du coin. Je n’ai pas utilisé de bord-côtes pour le col, c’est un tort car la tête passe juste juste, en forçant même un peu. Avec 1 yard et demi j’ai eu de quoi faire deux hauts en 6 ans et 7 ans, pour environ 15$ taxes incluses, donc c’est correct.

Pour broder, j’ai photocopié le modèle en l’agrandissant légèrement sur du Sticky Fabri-Solvy, un genre de Solufix local. C’est un papier intissé autocollant suffisamment souple pour se coller sur du tissu, soluble à l’eau une fois l’ouvrage terminé, compatible avec une imprimante domestique. Les fils sont un joyeux mélange de tout ce que j’avais en stock, DMC pour la plupart, Madeira pour le roux des écureuils. J’ai à peu près respecté la gamme de couleurs originelle, sauf pour les fameux écureuils que j’ai voulus vraiment roux. Déjà parce que les écureuils sont tous gris ou noirs ici, et que sur le marine, ça ressortait mieux. Je n’ai pas de photos de bonnes qualité de la progression, mais il y en a sur mon compte Instagram.

La broderie n’est pas extrêmement difficile, mais c’est très long (environ 30h pour celle-ci). Les tiges fines sont au point arrière, les branches, les feuilles et le corps des rongeurs sont en point de chaînette très serré, les chapeaux des glands et les fleurs au point de noeud, et les glands en passé plat. Ce dernier point est celui qui va le plus vite, mais c’est aussi celui qui est le plus difficile à bien réussir : les fils doivent être bien parallèles, bien cacher le tissu et ne pas se chevaucher sous peine de faire un immonde pâté. Quant aux queues des écureuils, c’est un passé plat bicolore volontairement tout en bazar pour donner l’illusion de poils.

Je suis très contente du résultat final, je trouve que le sweat est très mignon et très réussi, objectivement. Ma petite m’a commandé une girafe, que j’ai déjà terminée mais pas encore prise en photo, et je me tâte très furieusement à m’en faire un aussi, ou à broder une poche de pyjama, ou les deux… bref, l’hiver étant looooin d’être terminé (-20°C à l’heure où j’écris), j’ai encore de longues soirées à occuper !

On a essayé la séance photo en extérieur, mais on a tenu 2 minutes à peine, trop froid !
Published inCouture

10 Comments

  1. Manoir Manoir

    trop contente de te revoir ici !!! 😉

  2. Chloeti Chloeti

    Salut Cécile! Quel bonheur de te lire et de découvrir plus en détails l’avancée de cette magnifique broderie. Je ne sais pas si j’aurais la patience de t’imiter même si imun sweat adulte pourrait tout à fait me plaire!
    Quant à la dernière photo, tu es au courant qu’on n’a plus le droit de torturer les enfants. Du moins c’est le cas de ce côté de l’Atlantique !

  3. Gabrielle Gabrielle

    Quel plaisir de vous revoir ! Vous êtes au Canada : quel changement…Broderie adorable, les écureuils roux sont superbes. A bientôt.

  4. C’est un vrai bonheur de te lire à nouveau Cécile, et ce sweat est tout à fait ravissant ! Le modèle n’est pas mal non plus… :p COntente de voir que tu trouve le rythme du retour à tes occupations bidouuillesques dans le grand froid ! Bises douces :*

  5. Mentalo Mentalo

    Bravo c’est ravissant!

  6. J’avais vu ce magnifique résultat sur ton instagram mais je me devais de me manifester ici ! J’adore et cela me donne envie d’apprendre à broder à la main. J’ai 2 filles de 18 et 22 ans et je sais qu’elles seraient fan d’une jolie broderie sur un sweat … Hâte de découvrir la girafe 😉

  7. liloudelaperelle liloudelaperelle

    Bonjour Cécile, je suis toujours ton blog et je suis ravie d’y voir un article avec cette magnifique broderie. Je laisse un petit comm, ce que je ne fais pas toujours pour fêter ce retour! Bonne journée

  8. Chartres Chartres

    Ravie de retrouver le chemin de ton blog..J’avais suivi sur Instagram la progression de la broderie et je suis très admirative J’en aime tout particulièrement les écureuils roux, les glands et le feuillage. Bref, j’aime tout et ta puce à bien de la chance.. Continue à nous régaler de tes productions….

    • Manoir Manoir

      Bonjour ! tu es chartraine ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.