Skip to content

Mère-fille en wax

Ma soeur a habité pendant un an dans la douce province de l’Etat de Borno, Nigeria, pendant un an (en vrai c’est plutôt l’enfer sur Terre et la situation humanitaire est catastrophique). Maintenant elle s’est envolée vers un horizon plus clément puisqu’elle travaille… en Irak et Syrie, pour cette ONG. Bref, la vie professionnelle trépidante de ma cadette n’est pas le propos. De son séjour en Afrique, elle m’a rapporté 3 grands coupons de wax Woodin, et voici ce que j’ai fait du premier.

Le wax, c’est coloré, à la mode, hyper facile à coudre, mais assez rigide. Il me fallait donc trouver des idées de vêtements compatibles avec un tissu raide (on oublie le petit haut ou le pantalon, surtout vu ma corpulence). 

En premier, j’ai jeté mon dévolu sur une robe June de la Maison Victor. Patron que j’ai déjà réalisé il y a un petit moment, en lin rose. J’adore ma robe et elle me vaut souvent des compliments, donc j’ai pris mon tissu, mon patron et en avant, j’ai foncé tête baissée. Sauf que voilà, Numérobis aidant, j’ai forci du tour de bras et du tour de poitrine, donc l’emmanchure est trop étroite. Mais du genre vraiment beaucoup qui arrache la peau du bras. Donc la robe une fois terminée, je n’ai même pas pu la mettre. Finalement ce sera ma soeur qui en héritera, après un petit ajustement des coutures princesses. En revanche je garde ma première version, en attendant de pouvoir la remettre (avec un peu de volonté ça devrait pouvoir se faire).

ECHEC donc.  

Mais bon, zut à la fin, j’aime ce tissu, il m’en restait encore plein… j’ai donc recommencé, avec une toute autre silhouette de robe : Xerea troisième version (une est publiée ici et l’autre n’a pas été bloguée). J’ai coupé la taille 40, c’est impeccable aux hanches mais un peu grand aux épaules. Je n’ai pas mis de passepoil pour ne pas surcharger la bête, et contrairement à la June que j’avais cousue, j’ai utilisé la lisière contrastante pour le bas.

Et puis comme il m’en restait encore assez, j’ai aussi fait une robe trapèze des Intemporels pour Enfants à Clémence. Taille 4 ans pour une 4 ans, nickel. Après ça, je n’avais plus une miette de tissu !

Satisfaction ? Très correcte. Facile à porter, facile à repasser, agréable par temps chaud… elle a tout bon. Niveau style ce n’est pas forcément ce qu’on a inventé de plus seyant, mais pour l’été c’est confortable, donc c’est très bien.

Aucun enfant n’a été maltraité pendant cette séance photo.

Published inCoutureCouture pour ellesCouture pour moi

6 Comments

  1. Ces 2 robes sont très réussies. C’est vrai que le wax a souvent des motifs et des couleurs très sympas, mais le côté un peu raide de ce tissu m’a dissuadée d’en acheter quand j’étais aux coupons St Pierre. Bravo pour ton travail !

  2. Vraiment très jolies toutes les 2… Ça donne envie d’acheter le patron de Xerea!

  3. Nathalie Nathalie

    Pas facile d’utiliser le wax à bon escient parce que c’est souvent chargé et très coloré! Le défi est relevé haut la main…

  4. Vos deux robes sont très jolies. J’adore ces tonalités de vert. Bravo 🙂

  5. Vous êtes très jolies toutes les deux dans ce joli wax vert et votre joie de vivre est très agréable à regarder.
    Ta robe est peut-être simple, mais le tissu est très original, et même si le wax est à la mode, je n’en ai encore jamais vu dans la rue ( à Valence).

  6. La cadette globe-trotteuse La cadette globe-trotteuse

    Qu’elles sont belles ces robes ! On refera des photos quand tu auras ajustee celle pour moi… Je l’ai essayee l’autre jour… Et merci pour la pub au debut. 🙂 Bises au petit modele !

Laisser un commentaire