Skip to content

Nouveau jouet

Depuis quelques temps, j’ai (re)découvert la foultitude de blogs consacrés à la couture sur la toile, notamment grâce au site communautaire Thread and Needles.

En admirant les créations des blogueuses, notamment en matière de vêtements pour enfants, j’ai découvert que beaucoup utilisaient une sorte de pressions jusqu’alors inconnus de moi… les fameux Kam avec leurs couleurs (très nombreuses) et leurs formes parfois plus originales que de simples ronds (coeurs et étoiles).

Jusqu’à présent, j’évitais les pressions comme la peste car j’ai encore en mémoire la pince de ma mère, qui ne marchait qu’une fois sur dix dans ses grands jours, et où il fallait appeler mon père à la rescousse pour qu’il « bourrine » sur le bouton avec un marteau pour espérer que celui-ci s’accroche, enfin.

Bébé oblige, je me suis mise à faire de la layette pendant ma grossesse et les boutons étant peu pratiques pour un vermisseau gesticulant, j’ai voulu mettre des pressions sur les brassières et autres barboteuses que je préparais. Je suis donc allée chez ma mercière préférée acheter quelques pressions transparents à coudre. J’en ai posé deux ou trois douzaines, mais il faut avouer que c’est tout de même très fastidieux !

Puis j’ai vu les jolis pressions colorés posés par mes coreligionnaires, et j’ai adoré. Seulement voilà, ma mercière, plutôt habituée à vendre des fournitures à, hmm, disons, des clientes plus « âgées », ne connaissait pas ce fabuleux gadget… je me suis donc rabattue sur le démon Amazon pour investir.

Et voilà donc la fameuse pince, livrée avec 300 pressions de toutes les couleurs !

Première impression, cela fait très chinois, et pas nécessairement dans le bon sens du terme. Je ne l’ai pas encore essayée (j’en meurs d’envie) mais disons que l’emballage ne respire pas la qualité. Le contenu est peut-être très bien, mais en ouvrant le colis j’ai été assez désagréablement surprise (peut-être que je m’attendais à un packaging plus tendance, par exemple)

Deuxième remarque : j’ai opté pour une offre imbattable avec pleins de pressions livrés en même temps, car je ne pense pas en trouver facilement près de chez moi, et payer des frais de port pour un malheureux sachet de pressions m’énerve, donc… MAIS il y a quelques couleurs que je n’utiliserai probablement jamais : le orange, le violet, le « vieux rose-mauve-pisseux », l’espèce de lie-de-vin. On verra bien. Il n’y avait pas non plus de pressions étoiles ou cœurs, mais j’étais prévenue.

P1020791

Voilà la bête, dont je ne suis pas 100% sûre qu’il s’agisse d’une « authentique ».

Photo de piètre qualité, puisqu’il n’y avait pas de soleil ! (si je suis courageuse, j’en posterai une meilleure)

 

Published inCoutureDivers

Be First to Comment

  1. En effet depuis j’ai essayé sur deux vêtements pour bébés : un pression était mal mis et j’ai bien ramé pour l’enlever… Finalement c’est beaucoup plus costaud qu’il n’y paraît !
    Il faut quand même que j’investisse dans des couleurs plus passe-partout si je veux m’en servir pour moi (du vrai rouge de chez rouge, du bleu marine…).
    Ce qui est dommage c’est qu’on ne puisse pas poser de pressions métalliques ou recouverts avec cet engin…

  2. Peut être pas chère, mais j’ai la même et elle fonctionne à merveille! (j’ai du une fois enlever une pression que j’avais mis à l’envers …. l’horreur cela tenait bien trop!) Les couleurs qui ne me plaisent pas trop sont utilisées sur des ouvrages « sans interet » : envers de certains coussins, attacher une double épaisseur à une couette pour l’hiver … du coup pas de gaspillage! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.