Skip to content

Passiflore

J’ai dans mon stock quelques coupons de wax que ma soeur m’a rapportés de ses différentes missions. J’ai déjà fait une Chardon, une Michelle, une Xerea, un Mini Monceau, bref, j’ai déjà pas mal cousu cette matière. De celui-là, j’avais un très grand coupon, mais pas complet puisque ma frangine a déjà fait faire une robe dans ce tissu, au Niger je crois. Je cherchais une idée pour m’en faire une robe aussi, mais pas une énième Fit & Flare, une forme qui me va bien mais que j’ai déjà en quantité dans ma garde-robe. Et puis Deer & Doe a sorti Passiflore, et voilà, eurêka !

Passiflore est vendue comme « une robe manteau », ce qui n’est pas spécialement l’objectif qui m’intéresse. Mais la version courte colle bien au wax, et je louche sur la version longue, probablement dans un mélange coton-lin si j’en trouve. Le fait que les manches longues soient déjà prévues dans le patron le rend adaptable à toutes les saisons, ce qui n’est pas négligeable quand on vit dans un pays où le plein hiver sévit 6 mois de l’année…

Vu les circonstances actuelles, elle n’est disponible qu’en pdf. Ça m’arrange : il doit bien y avoir 2-3 boutiques de DIY branchouilles à Toronto qui vendent Deer & Doe, mais c’est fermé, et la ville fait 7 fois la taille de Paris, donc le temps d’y aller, de se garer, ça me prend déjà un après-midi entier…
Là où le pdf est bien fait, c’est qu’on peut choisir ses calques pour les tailles : pas besoin d’imprimer toutes les lignes, ça clarifie grandement l’impression. Vu qu’il y a plusieurs versions possibles, idem, on ne peut imprimer que les parties qui nous intéressent. Plus économe en papier et beaucoup plus commode. Très bon point.

Mensurations prises, j’ai coupé du 40 de partout. Au début j’avais coupé la longueur du 50 pour m’éviter des mésaventures de robes beaucoup trop courte. J’ai monté la robe, essayé vite fait, et Népou m’a dit qu’il fallait raccourcir drastiquement si je ne voulais pas avoir l’air d’être en blouse de ma grand-mère. Donc action, j’ai retaillé le bas, peut-être même un poil trop, mais tant pis.

Pour la réalisation, c’est bien expliqué, complet et les schémas sont très clairs, avec le petit bémol du col tailleur. C’est loin d’être mon premier, j’en ai déjà cousu des tas, mais je n’ai pas tout bien pigé dans les étapes 1-7 et 1-8. J’ai fini par m’en sortir, mais j’ai un peu eu peur… Peut-être que la marque organisera un Sew Along et que ce sera plus clair après.

L’intérieur de la robe est aussi beau que l’extérieur : à refaire je ferai l’assemblage entre le dos et le devant en coutures anglaises pour que ce soit parfait sur toute la ligne. En revanche, si vous n’aimez pas coudre à la main, passez votre chemin : des coutures à la main, il y en a des tas !
Mon tour de hanches me situant entre le 40 et le 42, mais les mesures du vêtement fini en 42 me paraissant gigantesques, j’ai gagné 2 cm d’aisance en réduisant les marges de couture à 1 cm sur les coutures latérales et de manches. Et c’est très bien comme ça.

Ce n’est pas un projet rapide (une petite journée, environ 6h30 je dirais) mais ce n’est pas insurmontable du tout. Prévoyez plus de temps si vous cousez la version manches longues, patte de boutonnage oblige.

Le patron prévoit de fermer la robe par des boutons qui rappellent ceux d’un trench, plutôt sur le bas. Je n’ai pas tellement de stock de boutons (enfin si, mais j’ai des tonnes de solitaires et pas beaucoup de séries en quantités suffisantes) : rien n’allait, et finalement je trouve que c’est mieux sans les boutons visibles. J’ai juste cousu 3 pressions à coudre noirs, mais il faudra qu’en rajoute un ou deux : avec les courants d’air le panneau de devant se soulève facilement et je vais finir par montrer beaucoup trop de cuisse ! Juste avant les photos j’ai fait le tour du bloc pour prendre l’air, et j’ai dû pincer la jupe avec la main pour éviter un attentat à la pudeur…

Au final j’en suis très contente : elle est parfaite pour le printemps qui commence à peine chez nous, et elle aura très certainement une petite soeur en version longueur cheville pour l’été. Il n’y a plus qu’à chercher le tissu et prévoir de casser la tirelire : ici le tissu est majoritairement en 110-115 de large, et il me faudra pas moins de 5 mètres de tissu.

Published inCoutureCouture pour moi

3 Comments

  1. Gabrielle Gabrielle

    Très jolie robe, en wax c’est bien choisi : vous êtes magnifique !

  2. Mentalo Mentalo

    Elle est canon, à la fois chic mais pas guindée. Et elle te va très bien.

  3. J’aime beaucoup ta robe. Elle est très seyante et un brin sexy. Le wax est magnifique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.