Skip to content

Production (presque) industrielle

Ma copine Gisèle qui ne sait pas coudre du tout attend un heureux événement, prévu pour hmm… la semaine prochaine ! Comme je lui ai déjà cousu une turbulette qui a fait sensation pour « le têtard » (son nom de code) et qu’il me restait du tissu, on s’était dit ensemble qu’on compléterait la panoplie avec une cape de bain. Elle est donc venue hier avec du tissu éponge et sa bonne humeur, et en avant !

La veille, j’avais préparé le biais en repassant. Il faut dire que faire son biais c’est joli, mais mine de rien ça prend pas mal de temps. Je sais que Simplicity commercialise une machine qui a l’air de faire ça très bien, mais bon ça m’a tout l’air d’un gadget prêt à tomber en panne à la moindre occasion… Un gadget coûteux, par-dessus le marché.

Couture Gis-20 - Copie

Couture Gis-18

Couture Gis-25

Pour le « patron » c’est une improvisation maison. J’ai utilisé la hauteur totale du coupon d’éponge soit 87 cm + un triangle rectangle de 33 cm de côté. Une fois le biais de la capuche cousu, on bâtit celle-ci sur la serviette et on arrondit les angles avec une soucoupe. Ça, c’est la partie la plus fastoche. Ensuite on s’arme d’une copine et d’une tasse de thé et on bâtit le biais une première fois, puis on le replie et on rebâtit, soit presque 8 m de « couture » à la main. Pour terminer on pique le tout (ça ça va très très vite), on tire tous les fils de bâti et c’est finiiii ! Oui oui d’habitude je n’aime pas le biais piqué de manière apparente, mais pour une cape de bain on tord le cou à ses principes… Après tout, le têtard n’ira pas au bal avec.

Comme il nous restait de l’éponge et qu’on était motivées, mon assistante de choc à découpé 6 bavoirs boutonnés taille 6-12 mois des Intemporels pour bébés et on a utilisé des vieux boutons solitaires de mon stock et des restes de tissus colorés pour le verso.

Couture Gis-3

Couture Gis-2 - Copie

Il y a donc :

  • deux bavoirs à chouettes assortis à la turbulette et à la cape, boutons bleus (en plastique) de feue l’arrière-grand-mère de cherétendre.
  • deux bavoirs à pois (tissu de ma Datura confettis), boutons jaunes toutenplastoc de même provenance que précédemment.
  • deux bavoirs à chouettes (tissu de la Leeza), boutons corail qui sont les boutons de rechange de mon imperméable. J’aime sa couleur mais cherétendre trouve que je ressemble à un cône de signalisation avec. Comme il est un peu usé et que le pli creux du dos pendouille et que ça m’agace prodigieusement, il sera tout prochainement remplacé par un Pavot plus discret !

Couture Gis-9

Couture Gis-16

Couture Gis-6 - Copie

Bref, une après-midi productive ! Rarement j’ai cousu autant de choses (en quantité) en une seule journée !

Published inCoutureDivers

4 Comments

  1. Nathalie Nathalie

    Belle production qui utilise plein de chutes‘!! C’est tout benef!! Pour la cape de bain, je pense que c’est mieux de le coudre a la main parce au’il aurait tendance ce decoudre. C’est un constat realise sur des serviettes d’enfants, beaucoup manipulees, lavees, …

    • Cecile Cecile

      Merci Nathalie ! En effet le bac à chutes diminue petit à petit, c’est chouette.
      Pour la cape de bain, je n’en avais jamais fait avant, mais j’assure le SAV sans souci s’il faut coudre main ! (mais j’avoue ne pas avoir adoré l’éponge, ça s’infiltre de partout et deux semaines après je retrouve encore des petits bouts partout dans l’aspirateur !

  2. nanou nanou

    Eh ben dis donc, en effet, quelle productivité ! C’est mignon tout plein en tous cas, va être gâté ce petit têtard 🙂

    • Si jamais j’en ai marre de mon boulot, j’ouvre un magasin ! 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.