Skip to content

Sailboat pants (2 ans #7)

« Tissus-éco : ce bon plan dont Cécile a entendu parler il y a trois semaines. Sa localisation : Audincourt. Son but : être le paradis des petits prix de la couturière. Cécile l’a trouvé. Pour elle, tout a commencé par un samedi sinistre, le long d’une route moche de banlieue, alors qu’elle cherchait le chemin du retour que jamais elle ne trouva. Cela a commencé par un quartier industriel isolé et par une femme devenue trop égarée pour continuer sa route. Cela a commencé par une enseigne délabrée et un local sans chauffage. Maintenant, Cécile sait que Tissus-éco est là, que la vendeuse est super serviable et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le tissu à 50 centimes le mètre, ça se trouve. »

(oui bon, j’ai un peu craqué avec l’intro des Envahisseurs -une kitschissime série de SF des années 60-)

Jeudi dernier, heureuse surprise, grève de crèche. Contrainte de rester à la maison pour garder la demoiselle, j’ai sorti la machine l’après-midi pour me lancer dans la confection de ce pantalon à pont, qui fait partie d’une « pochette » (en pdf), avec une jupe à pont également et un haut à empiècement de style marin.

Pour le réaliser, j’ai acheté chez Tissus-éco de la gabardine de coton bleu marine (1,50 € le mètre). Sauf que voilà, c’est solide la gabardine, mais tellement solide que ça en devient raide. J’exagère à peine en disant que si je positionne bien ledit pantalon, il peut tenir debout tout seul. C’était ma première fois avec de la gabardine, j’imagine qu’il en existe de plus souples car celle-ci ressemble plus à du tissu d’imperméable qu’à une matière pouvant convenir à un pantalon.

Le patron n’est pas difficile, mais j’ai dû reprendre le bas des jambes, qui normalement comportent une fente. Mais là, avec la raideur du tissu, non seulement ce n’était pas très heureux mais en plus le résultat n’était pas conforme : les fentes étaient ratées (et c’est 100 % de ma faute). Donc le bas est tout droit, au final.

Sailboat pants 1

Sailboat pants 2

Pantalon Sailboat d’Oliver+S en taille 18-24 mois. Gabardine de coton moins-chère-tu-meurs bleu marine, Tissus-éco Audincourt. Pressions Kam rose pétant (plus foncé en vrai que sur la photo)

Coût du projet : environ 3 € de patron (3 patrons dans une pochette à 12 $ dont je compte réaliser au moins une fois chaque modèle), 1 € de tissu, et environ 10 cts de pressions. Fil du stock (direct from Mascate). Soit environ 4 € au total. Je ne suis pas enchantée du résultat, mais vu le coût, si c’est importable ce sera sans trop de regrets. Je ne suis pas très sûre d’avoir envie de retenter ce type de tissu… trop raide !

Il me reste assez de tissu pour faire la jupe à pont du même patron, mais vu la souplesse de la chose, je pense que je vais plutôt m’en servir pour des accessoires (arrrgh, des chutes, au secours !)

Published inCoutureCouture pour elles

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.