Skip to content

Étiquette : Astrid le Provost

Tenues de cortège

Il y a un an, quand la date a été fixée, j’ai accepté de coudre les tenues d’enfants d’honneur du mariage de ma belle-sœur. Sauf qu’entre-temps j’ai été enceinte puis eu numéro 2, et déménagé. Il a donc fallu que je mette le paquet avant l’accouchement et le déménagement pour coudre, et ça n’a pas été une mince affaire, sachant que le croquis de départ a été remanié plusieurs fois.

Salopette et collerette

Même si j’ai un stock de vêtements de fillette assez fourni, je n’ai pas pu résister à l’envie de coudre pour Héloïse. Bon, j’avoue, j’ai un prétexte tout trouvé : je n’ai que des vêtements de plein été en taille 3 mois, alors que l’automne s’annonce et que je ne peux décemment pas l’envoyer à la crèche en pyjama. J’ai profité d’une commande chez l’Enfant Roi pour ma collègue (je vais faire son cortège, pour avril) pour acquérir le patron de la salopette Bertille, qui me faisait de l’œil depuis un petit moment. Je n’ai pas de patron de salopette de bébé dans mes nombreux bouquins et magazines : soit c’est très garçon, soit c’est beaucoup trop estival. Bref, j’ai dépensé quelques sous, mais ce n’est pas grave.

Plein de coutures miniatures

Très prochainement, nous déménageons. J’ai donc lancé une opération massive de déstockage de mes tissus. Non pas que je veuille m’en débarrasser. Hors quelques-uns, j’ai du mal à me séparer de mes « trésors ». Bref, j’ai décidé d’utiliser au maximum ce que j’ai dans le placard, et si possible en n’achetant pas de nouveaux patrons. L’idée à terme et d’éviter de trop accumuler (même si je disposerai d’une pièce rien qu’à moi), et d’acheter du tissu uniquement par projet défini. Un peu utopique, mais je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de jersey à pyjamas dans le stock, par exemple, alors que je n’aime pas tellement coudre du jersey et les pyjamas… Un de temps à autre ça va, mais je ne veux pas faire que ça. Bref.

Le chemisier de petite fille modèle

Le printemps arrive, ou du moins il arrivera un jour 🙁 , et même si les températures ne sont pas encore très élevées, j’ai envie de commencer à coudre des choses pour la saison chaude à Clémence. La pauvre n’a plus grand chose à se mettre, et si j’ai cousu des robes « d’avance », elle n’a pas de petits hauts à mettre avec les pantalons ou même les shorts.

J’ai donc compulsé mon stock de patrons, et j’ai décidé de copier éhontément la version plumetis du petit haut à col Claudine des Nouveaux Intemporels pour Enfants.

Duo de tuniques à empiècement

Oui oui, deux articles en deux jours, mais j’en ai marre d’avoir trouze-mille brouillons entamés.

A l’automne 2015 est parue la nouvelle mouture d’Astrid le Provost, les Nouveaux Intemporels pour Enfants. Malgré les soucis réguliers de taille des patrons, je suis une grande fan du style Citronillesque, donc j’ai investi. Sauf que je n’avais encore rien cousu dedans, puisque ma Musclette avait assez de vêtements pour l’automne-hiver.