Skip to content

Étiquette : les coupons de Saint Pierre

Le Manteau Nelly Marine

Il y a quelques temps déjà, je me suis cousu un Pavot allongé comme veste de printemps. Sauf qu’entre-temps j’ai un peu forci pré-grossesse et que là, mon tour de taille éléphantesque m’empêche de le mettre. Il me fallait donc me coudre un petit truc, quitte à ce que ce soit temporaire (c’est bête à dire, mais j’ai hâte que Numérobis soit arrivé pour me mettre à la diète et retrouver un semblant de ligne).

Bref, j’avais besoin d’une veste de printemps. J’ai jeté mon dévolu sur le manteau Nelly de C’est Moi le Patron, vu chez Anne-Charlotte, dans son bazar du même nom.

Bowline Sweater(s) ou la folie d’un mardi

L’inconvénient majeur d’avoir des enfants pour « matériel de travail », c’est qu’un enfant, ça tombe malade. Outre les vacances scolaires, qui sont le désespoir de tout orthophoniste libéral, le premier trimestre de l’année est un vrai cauchemar : rhumes, gastros et autres épisodes particulièrement glamour sont légion et il est très rare que mes journées de travail ne comportent pas au moins un absent de dernière minute. Que faire pendant ces pauses improvisées quand la paperasse est à jour et que le thé est servi ? Errer sur Internet bien sûr ! Et quand ces moments d’égarement numériques tombent pendant la saison de sortie des nouveaux patrons, c’est très mauvais pour le porte-monnaie.

Le GROS projet

L’hiver dernier, je comptais me lancer dans un manteau pour moi (ce fut chose faite avec Chloé et Roger). Mais avant ça, Cherétendre et moi avions subitement réalisé qu’il n’avait plus de manteau de ville en stock. Après quelques rapides recherches sur Internet, il s’est avéré qu’un caban en laine coûte vite les yeux de la tête. Dans ma folie, j’ai donc dit à Môssieur :

(prendre l’intonation gonflée de fierté)

« Mais je vais te le coudre, ton manteau ! »