Skip to content

Étiquette : Mondial Tissus

Blouse Norma

En ces temps « difficiles » (relativisons, il y a pire que d’être confinés dans une maison avec le frigo bien rempli, une bonne connexion Internet et un carré de verdure), beaucoup de marques proposent des activités, des patrons, des tutoriels gratuits. La semaine dernière la revue Fibre Mood offrait gratuitement le patron de la petite blouse Norma, fort sympathique, et j’avais pile poil les bonnes fournitures pour la réaliser. Donc action !

Je couds ma garde-robe 2017, épisode 2 : la robe

Si je n’ai pas manqué d’entrain pour le mois de Janvier, me mettre un coup de pied au derrière en Février a été plus difficile : moins de temps, un cortège entier à rendre (donc plein de couture répétitive), des tonnes de réunions pour le boulot, une grosse crève, des travaux dans la maison, bref j’étais pas très motivée.

Et puis j’ai profité que Musclette soit en vacances chez ses grands-parents pour me faire violence et m’y mettre, 3 jours avant la fin du mois.

Xerea Express

Youhou, plus d’un mois après le dernier post, me voilà de retour ici…

Un jour, si vous êtes sages, je vous montrerai en détails la Xerea version B que j’ai cousue pendant ma grossesse. Mais, ça c’est quand je serai motivée à prendre des photos. En ce moment, c’est plutôt ambiance chantier à la maison, et j’ai rarement le temps de faire la totale douche-coiffure-maquillage, la faute à deux mini-filles (oui oui, pour ceux qui ne sont pas encore au courant, Numérobis est une fille – Héloïse- ) qui demandent beaucoup d’attentions et à la masse de travail domestique. Et la Xerea première du nom a été bien usée, puisque c’était une de mes 3 seules tenues d’été compatibles gros bide. Bref, népou a tout de même trouvé le temps de me tirer le portrait vite fait pour celle-ci, plus photogénique.

Areli et veste flashy

Avant les vacances de Pâques, j’ai déjà cousu Areli version blouse, dans une popeline un peu trop raide pour que le tombé soit chouette. Mais je la porte tout de même assez souvent, avec un pantalon beige ou marine. Je m’étais dit que j’allais tenter la version robe, histoire de 1) tester et 2) d’avoir quelques trucs à me mettre sur le dos si le beau temps daigne un jour pointer le bout de son nez. Les pantalons, ça va bien 5 minutes, mais ne pas être serrée du tout par une ceinture, c’est tout de même plus agréable.

Lucy in the (blue) sky (without diamonds)

Après avoir cousu ma robe et ma veste pour le mariage de la belle-sœur, il a fallu attaquer la tenue de l’autre fille de la maison. J’ai donc cousu à Musclette une robe neuve exprès pour l’occasion. Maintenant qu’elle fait petite fille et qu’elle est capable de ne pas montrer sa culotte à la terre entière lorsqu’elle est en robe, je me lâche un peu plus sur les modèles « plus compliqués ».

Ici donc, le patron de la robe Lucy, de la Maison Victor, numéro de novembre-décembre 2014.

La tenue de mariage civil

La grossesse, ce n’est pas drôle. Non seulement je n’aime pas être enceinte (fatigue, nausées, plus de patin, alimentation très casse-pieds, pas de boissons alcoolisées…) mais en plus c’est une période très pénible pour s’habiller. Que ce soit en achetant du prêt-à-porter (souvent cher et pas toujours bien coupé) ou en cousant pour soi (très chronophage, vêtement qu’on ne reportera probablement pas…). Bref. Ajoutez à ça l’obligation se rendre à un mariage civil (avant le religieux en automne, donc chic mais pas trop), et vous obtenez un casse-tête.

Le pyjama en pilou tout doux

En 2016, il va falloir que nous déménagions pour un logement plus grand pour cause de manque de chambres. Nos copains parisiens seraient ravis de la surface dont nous disposons, même pour quatre personnes, mais puisque je n’habite plus à Paris… autant profiter des joies de la province et de sa petite vie peinarde. Et puis les 4 étages sans ascenseur… j’ai passé l’âge 😛

Bref. Dans cette optique, j’ai décidé d’acheter le moins de tissu possible et de déstocker au max. D’où le #jedestockemestissus2016. Qui m’aime me suive !