Skip to content

Étiquette : Pretty Mercerie

Lapin à la moutarde

Pfiou presque 3 mois sans rien poster ici… il faut dire aussi que je couds moins qu’avant, et que surtout, j’ai une flemme aiguë de me faire tirer le portrait.

Aujourd’hui, c’est le tour de Simone, prise en photo ce matin tout juste avant de partir. Et pourquoi lapin ? Parce qu’avec ces fichues vacances scolaires, j’ai eu 2h à tuer ce matin, car les gens trouvent que c’est bien plus cool de ne rien faire que de venir honorer leur consultation. Bref. J’en ai marre du lapin, ça permet d’écrire sur le blog, mais c’est tout de même rageant.

Le chemisier tressé sauce Burda

Ah ! De la couture pour adulte en pagaille ! Ça faisait un petit moment.. Et même pas pour une baleine ! Chouette ! Comme je le disais dans un article précédent, depuis 2016 je suis globalement déçue des sorties de indépendants (trop nombreux, trop « pas mon style » ou trop « banal je trouve la même chose chez un historique ou un numéro de Burda »… bref, pas l’amour fou). Au printemps je me suis donc abonnée au dit Burda, pour un an, en me disant que je trouve presque toujours au moins un patron à coudre dans le numéro, et que ça constituerait un bon « fond de patrons ». Quitte à me séparer des numéros qui ne me plaisent pas.

Et dans le numéro de Juillet 2016, entre autres projets qui me font de l’œil, je suis tombée sur ce chemisier sans col, manches tombantes, avec le jeu de tressage devant (numéro 114).

Areli et veste flashy

Avant les vacances de Pâques, j’ai déjà cousu Areli version blouse, dans une popeline un peu trop raide pour que le tombé soit chouette. Mais je la porte tout de même assez souvent, avec un pantalon beige ou marine. Je m’étais dit que j’allais tenter la version robe, histoire de 1) tester et 2) d’avoir quelques trucs à me mettre sur le dos si le beau temps daigne un jour pointer le bout de son nez. Les pantalons, ça va bien 5 minutes, mais ne pas être serrée du tout par une ceinture, c’est tout de même plus agréable.