Skip to content

Mois : mai 2016

Le chemisier de petite fille modèle

Le printemps arrive, ou du moins il arrivera un jour 🙁 , et même si les températures ne sont pas encore très élevées, j’ai envie de commencer à coudre des choses pour la saison chaude à Clémence. La pauvre n’a plus grand chose à se mettre, et si j’ai cousu des robes « d’avance », elle n’a pas de petits hauts à mettre avec les pantalons ou même les shorts.

J’ai donc compulsé mon stock de patrons, et j’ai décidé de copier éhontément la version plumetis du petit haut à col Claudine des Nouveaux Intemporels pour Enfants.

Areli et veste flashy

Avant les vacances de Pâques, j’ai déjà cousu Areli version blouse, dans une popeline un peu trop raide pour que le tombé soit chouette. Mais je la porte tout de même assez souvent, avec un pantalon beige ou marine. Je m’étais dit que j’allais tenter la version robe, histoire de 1) tester et 2) d’avoir quelques trucs à me mettre sur le dos si le beau temps daigne un jour pointer le bout de son nez. Les pantalons, ça va bien 5 minutes, mais ne pas être serrée du tout par une ceinture, c’est tout de même plus agréable.

Le Manteau Nelly Marine

Il y a quelques temps déjà, je me suis cousu un Pavot allongé comme veste de printemps. Sauf qu’entre-temps j’ai un peu forci pré-grossesse et que là, mon tour de taille éléphantesque m’empêche de le mettre. Il me fallait donc me coudre un petit truc, quitte à ce que ce soit temporaire (c’est bête à dire, mais j’ai hâte que Numérobis soit arrivé pour me mettre à la diète et retrouver un semblant de ligne).

Bref, j’avais besoin d’une veste de printemps. J’ai jeté mon dévolu sur le manteau Nelly de C’est Moi le Patron, vu chez Anne-Charlotte, dans son bazar du même nom.

Robe Jill Vichy

En ce moment, je couds pas mal pour Clémence : ça écluse les petits coupons du stock, remplume son placard et bonus, ça lui fait plaisir. Comme elle est dans sa période robes et que j’ai du mal à suivre côté lessives, j’en ai ajouté une à sa collection. Je lui ai laissé choisir le tissu dans le stock, et le modèle entre deux possibilités (je voulais des manches courtes).

Areli chinoisante

Avant les vacances de Pâques, il s’est mis à faire beau. Si bon même que j’ai eu envie de commencer à réfléchir à ce que je pourrais me mettre pendant les beaux jours, et que j’ai abandonné mon unique jean de grossesse au profit de pantalons en toile plus neufs, plus confortables et plus printaniers. Mais avec ces pantalons, il me fallait des hauts. Pour inaugurer la série « hauts d’été pour cétacé », j’ai cousu une blouse Areli de RDC, un petit peu modifée.