Skip to content

I am Tartan

L’hiver dernier j’ai acheté dans le Fashion District ce coupon d’1m de tartan gris/marine/vert foncé et jaune moutarde, dans l’idée de me faire une jupe. L’idée de base était de faire une Novembre à ma taille, ma première étant beaucoup trop grande (et donc jamais photographiée).
Espérons que mes fournisseurs habituels survivent au deuxième confinement imposé par la province. Le quartier historique du tissu et des merceries étant très central, tous les commerces ferment malheureusement les uns après les autres, et les immeubles de 2-3 étages en briques centenaires sont souvent rasés pour laisser la place à des tours de verre de quarante étages ou plus, beaucoup plus rentables (dans ce quartier on loue dans les 2000$ un studio surnommé peu affectueusement « shoebox »). Bref, ça c’était pour l’aparté anecdotique.

La flemme de refaire le même modèle m’ayant saisie, pourtant déjà imprimé et prêt à découper à la bonne taille… lorsque I am a sorti I Am Julie avec Julie du blog Atelier Svila, et pouf, quelques euros plus tard elle était mienne. C’est idiot comme l’attrait de la nouveauté peut faire sortir la paire de ciseaux et le rouleau de ruban adhésif beaucoup plus vite que la perspective de refaire quelque chose de déjà fait…

Ah, l’Amérique du Nord, pourtant ultra riche et civilisée, et ses câbles électriques jamais enterrés...

Mensurations prises, j’ai coupé en fonction des mesures du vêtement fini plutôt que mensurations corps à nu, la taille (44) faisant assez mal comme ça au moral. J’ai vu sur Instagram que plein de filles de ma morphologie coupaient la même, mais enfin, quand même, ça pique.

La réalisation est plutôt facile, il y a peu de pièces et je dois avouer que pour un tissu à raccords comme le tartan, c’est un très bon point. Notons cependant que si mes raccords horizontaux sont parfaits, les raccords verticaux sur le devant c’est une autre histoire, j’ai complètement oublié ce « détail » à la coupe. La parementure intérieure est intégralement fixée à points invisibles à la main, c’est très faisable mais la prochaine je pense la doubler plutôt que de faire une parementure.

Oui, mes voisins ont un stégosaure gonflable avec un bonnet rouge en guise de déco de Noel… je n’ai toujours pas compris le rapport !

Le patron prévoit une fermeture nouée (qui ne se prête pas trop à la rigidité du tartan en lainage/synthétique) ou une fermeture par 8 boutons. Comme je n’en avais que 6 en stock, j’ai un peu modifié et ça rend déjà pas mal comme ça.

Pull jaune qui va merveilleusement bien avec cette jupe, DPH d’il y a quelques hivers…

Elle est assez courte, et j’ai eu mon petit succès le lundi quand je me suis pointée au travail avec. Je pense rallonger ma prochaine de 2-3 cm tout de même, histoire de ne pas me sentir mal à l’aise en étant assise (pour des raisons de distanciations sociales nous faisons nos réunions dans le gymnase à 2 m les uns des autres, sans table, du coup une fausse manoeuvre et la cuisse malencontreuse est vite arrivée). Pour la petite histoire, ma grande fille qui est dans la même école que celle où je travaille, et qui porte tous les jours un uniforme scolaire en tartan gris et marine, m’a demandé si moi aussi, je devais mettre un uniforme dorénavant. Mince, je n’avais pas pensé à ce détail, mais tant pis !

Published inCoutureCouture pour moi

3 Comments

  1. Très jolie jupette. Bravo. Tes photos me rappellent notre super road trip canadien il y a quelques années. Nostalgie… Bonne et heureuse année 2021.

  2. slow slow

    y a pas mes smileys ! J’avais mis  » c’est bête 😀 😀 😀 « 

  3. slow slow

    Très jolie jupe tartanée ! Et c’est vrai que le pull jaune va très bien avec 🙂
    Ah ha le coup de l’uniforme, c’est bête

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.