Skip to content

Ma petite robe grise

Dans la série : je choisis des patrons moins faciles pour m’améliorer (j’aime le risque !), je demande la robe. Ben oui, une robe sans aucune couture visible, entièrement doublée (même aux manches), je n’avais encore jamais fait. Et je l’ai faite en viscose, une première (et je réitérai, c’est super agréable à travailler).

Je le confesse, le mailing Vanessa Pouzesque a fonctionné sur moi : j’ai acheté le patron en ligne en profitant de l’offre de lancement. J’ai bien aimé l’encolure et la forme globale de la robe, j’étais un peu moins convaincue des manches froncées en haut et en bas, sur moi. Mais finalement ça le fait ! J’avoue que je ne suis pas fan du style des autres patrons de la marque, mais celui-là, il m’a tapé dans l’œil. En toute franchise, j’ai un peu du mal à imaginer ces vêtements sur moi, la faute à l’IMC du mannequin qui doit être très éloigné du mien.

Les explications sont limpides, le patron est bien conçu (aucun cm qui traîne ou qui manque à la fin, un bonheur !), les marges de couture sont incluses (un plus pour les fainéantes comme moi). Je n’ai pas suivi le montage préconisé des manches, je les ai posées « à la japonaise », ça marche impeccable. Pour coudre les doublures des manches sur les poignets, j’ai joué la sécurité et fixé la doublure à points invisibles, plutôt que de me faire des nœuds au cerveau avec le sens de montage/retournement du chef-d’oeuvre. Et ÉVÉNEMENT : le découd-vite n’est pas sorti de la boîte à couture. Et ça, Mesdames Messieurs, c’est EXCEPTIONNEL.

Temps de réalisation environ 6 heures, une fois le patron assemblé (dieu que c’est long !) et le tissu coupé. Je voulais la terminer hier soir mais je n’ai pas eu le temps. Le pied à ourlet invisible fait des merveilles, j’ai fini ma robe avant de sortir ce matin en 5 minutes. La personne qui a inventé cet engin mérite un prix Nobel.

Robe grise-10

Robe grise-12

Robe grise-20

Robe grise-17

 

Aussi chouette dedans que dehors !

Robe grise-14

« La petite robe » de Vanessa Pouzet, en viscose grise de chez Mondial. Taille 42 (tout confort), mais j’aurais pu couper du 40.

Doublure rouge parce que je n’avais que ça en stock pour pulser le tout !

Modification apportée : reprise de l’encolure dos qui montait trop haut sur mon cou, probablement à cause du fait que je taille plutôt 38-40 en haut, et non 42. Le fait qu’elle soit un peu grande en haut m’oblige également à porter un soutien-gorge sans bretelles, pour éviter de se refagoter toutes les dix minutes.

Foulard en soie à pois fait maison aussi, il y a très longtemps (Tissus Reine).

Achat d’une fin de rouleau de viscose (2m60 payés 1m70, il me reste de quoi me faire une jupe) = 30 € (c’est pas donné-donné, mais ça les vaut).
Patron = environ 5 € en promo
Zip invisible de 60 cm = 5 €
Doublure rouge-pétant et Vlieseline du stock.
Coût Total = 40 € à la louche, un peu moins vu qu’il me reste du tissu.

Ça fait très longtemps que je n’ai pas acheté ce type de robe dans le commerce, mais il me semble que le prix de revient est raisonnable.

 

Published inCoutureCouture pour moi

4 Comments

    • Cecile Cecile

      M’en parle pas de cette tache, je désespère ! Mais bon si je fais comme si je n’avais rien vu, elle est suffisamment discrète, ça passe !

      Et puis le côté un poil classe c’est voulu, c’est pas parce que je ne travaille pas à la Défense que je dois me laisser aller à travailler en sarouel et Birkenstock ! 😛

  1. Chouette article et très belle réalisation! Gris et rouge, super choix.

    • Merci beaucoup ! Depuis je l’ai portée et reportée et je suis bien dégoûtée d’avoir fait une tâche (de gras ?) qui résiste à l’Eau Écarlate en plein sur le devant… déception ! (mais bon en faisant semblant de ne pas l’avoir vue, la tâche -qui reste discrète-, je peux quand même la porter !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.