Skip to content

Mes chaussettes de la Schtroumpfette

Comme je le disais dans mon précédent article tricot, 2015 fut l’année de l’innovation tricotesque. Aujourd’hui, je vous montre mes chaussettes de Schtroumpfette.

Au CSF de novembre dernier, j’ai visité un peu les stands de laine, parce qu’il n’y a pas que la couture dans la vie. Comme toute tricoteuse amateur, je connaissais les grandes enseignes laineuses habituelles (et plus particulièrement Phildar qui a une énorme boutique dans ma ville). J’ai découvert là-bas le monde merveilleux des « laines indépendantes ». Ceci dit, les laines sont merveilleuses, mais le banquier est un peu moins de cet avis. Hmm hmm on est TRÈS loin des prix pratiqués par Drops, par exemple.

Couture fin janvier-12

Séance photo debout sur la table. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour alimenter son blog !

Bref, avant ma folie Babylockienne, j’ai décidé de me faire plaisir et d’acheter un peu de ce fabuleux fil. Je me suis décidée pour de la laine fingering 80 % alpaga et 20 % seacell, coloris Monde de la Mer, chez Lily Neige. C’est une des rares filatures françaises encore en exercice. Les alpagas sont même élevés sur place. Et ils sont très accueillants sur leur stand, j’y ai passé un petit moment !

Couture fin janvier-13

Comme l’écheveau vaut une petite centaine de francs au bas mot, hors de question d’en prendre quarante-douze pour se tricoter un pull maousse costaud. Non non, je voulais quelque chose de petit. N’étant pas une grande aficionada de châles (en plus j’ai déjà une paire d’écharpes tricotées par môman qui sont très bien), j’ai décidé de tenter la chaussette.

Couture fin janvier-15

Team peau de serpent bonjour !

C’est un peu la mode du moment, les chaussettes. Au début, ça m’a laissée de marbre. Mais le potentiel sac à main-compatible du projet, est, je l’avoue, assez attrayant. Le souci majeur des chaussettes, c’est qu’il en faut deux. Moi qui n’aime pas trop les manches des pull à cause de ça…. Depuis j’ai découvert qu’il y avait une méthode pour en tricoter deux à la fois, et je compte bien essayer sur ma prochaine paire.

Couture fin janvier-19

Bref, après avoir longuement palpé les écheveaux et bavé sur toutes les couleurs, j’en prends deux pour mes deux petons et zou, je file acheter les aiguilles circulaires qui vont avec (des Hiya-Hiya de 2.75 mm, au lieu de 2.5, vu que je tricote assez serré).

Et là, bam, coup de chance, je rencontre Blue Gertrude de Fils Bobines Chiffons, qui s’avère être une tricoteuse hors pair. Elle me conseille alors de choisir « les chaussettes de la Schtroumpfette » comme modèle pour débuter, car elles ne sont pas trop complexes et bien expliquées.

Couture fin janvier-22

Sitôt rentrée le soir, je m’attelle au démarrage de ma chaussette. Je n’ai pas réussi à monter le début comme prévu par le patron, j’ai réalisé un montage du bout de pied « à la turque » selon la vidéo de Letipanda. C’est là que je dois confesser avoir recommencé le bas du pied de chaussette numéro 1 au moins 4 ou 5 fois, la faute à des aiguilles super efficaces mais terriblement glissantes. Et comme je suis bigleuse et très peu douée pour rattraper mes erreurs, une maille perdue et boum, tout à recommencer.

Mais j’ai fini par vaincre chaussette numéro 1 entre Noël et Nouvel An, avec de grandes pauses sans tricot entre. J’ai eu un peu de mal à comprendre comment le talon allait se monter, mais j’ai suivi tranquillement les explications et c’est passé tout seul, comme par enchantement. Ensuite, la partie cheville est allée assez vite. C’étaient mes premières torsades mais j’ai trouvé ça très facile à faire, finalement.

Couture fin janvier-26

Dernière difficulté, j’ai eu du mal à « rabattre souplement » les mailles. Il me semblait ne pas serrer comme une folle, mais une fois la chaussette finie impossible de l’enfiler ! Trop serrée ! Donc j’ai défait mon rabattage, et j’ai recommencé, en me faisant violence pour faire quelque chose de VRAIMENT très mou.

Une fois la première tricotée, j’ai voulu aller vite sur la deuxième, pour qu’elle ne reste pas dans la pile des en-cours pendant des mois et elle a été finie en une semaine !

Couture fin janvier-24_1

Budget : Soyons clairs, élevé. L’écheveau vaut environ 15 € chaque, de mémoire. Donc on est à une trentaine d’euros la paire de cache-orteils (patron gratuit). C’est donc cher pour un accessoire que j’achète par lot dans les grandes enseignes, en général.

Temps passé : Beaucoup de petits bouts. Je ne sais trop estimer le total mais vu mon niveau et ma lenteur d’escargot en matière de tricot, je pense au moins 30h pour les deux.

Satisfaction ? Une fois qu’on s’est réadapté à marcher avec des chaussettes épaisses, c’est très chaud, très confortable. Elles tiennent la cheville sans serrer. MAIS elles sont un peu trop épaisses pour mes bottes préférées, dommage !

A refaire ? Pas ce modèle, je ne veux pas le refaire. Mais j’ai commandé deux pelotes de Drops Fabel coloris Fuchsia pour me faire les Hermione Everyday Socks, qui elles se tricotent en commençant par la cheville, et sont texturées d’un bout à l’autre !

Couture fin janvier-26

Et voilà le pied de la fin ! Hihihi !

Published inTricot/Crochet

13 Comments

  1. Babet et Ginette Babet et Ginette

    Ces chaussettes sont très belles!
    Pendant longtemps, quand je lisais « rabattre souplement » dans les patrons, je rabattais de manière classique, mais en essayant de serrer le moins possible. Mais mes bordures étaient quand même trop serrées.
    Un jour j’ai découvert que « rabattre souplement » était le nom d’une technique particulière : http://knitspirit.net/2014/11/video-rabattre-les-mailles-souplement.html
    même en tricotant serré, avec cette technique, la bordure est bien élastique.
    Ça été une révélation pour moi. La technique n’est pas compliquée et à peine plus longue à faire.

    • Cecile Cecile

      Merci beaucoup ! Et pour le compliment, et pour la technique, je ne connaissais pas du tout ! Je saurai pour la prochaine fois !

  2. Elles sont super chouettes et j’aime beaucoup la couleur, bravo!! Ca à l’air bien doux. Et je suis ravie de t’avoir convaincu, merci pour le clin d’oeil 🙂 , ça a été un vrai plaisir de te rencontrer!
    C’est vrai que la laine est quand même chère, mais la Fabel à l’air très bien, il faut que je l’essaye…Tu me donnes envie de refaire des chaussettes…

    • Cecile Cecile

      Merci de la consécration ! Je les porte le dimanche à la maison, j’adore, elles sont super douillettes. J’ai un gilet à finir (hourra mes nouvelles pointes métal sont arrivées), un pull très commencé (le fameux Clarendon), et ensuite, zou, chaussettes, bis repetita ! 😀

  3. Ouahou elles sont canons ! j’ai bien envie de me lancer dans le tricotage de chaussettes en ce moment…

    • Cecile Cecile

      Il faut oser ! Je ne suis pas du tout une spécialiste du tricot mais si j’ai réussi, n’importe qui peut y arriver !

  4. Nathalie Nathalie

    Effectivement, je n’aurai jamais songé à me tricoter des chaussettes, mais pourquoi pas …. mais c’est un idée pour une frileuse des pieds!!

    • Cecile Cecile

      C’est super douillet. Frileuse ? Fonce !

  5. Alexandra Alexandra

    Heu je me suis emballée et nan je ne vois pas double même si tu n’es pas unijambiste !! Donc je recommence Tres belle paire !!!! Sans ssssssss…

  6. Alexandra Alexandra

    Très belles paires de chaussettes ! 30h de travail RESPECT et surtout quelle patience !!! La couleur est superbe (ok j adore le bleu dans toutes ses nuances). Elles ont l’air hyper douillet !!! Confortable !!!

    • Cecile Cecile

      Ah le tricot… C’est sûr que c’est souvent beaucoup d’heures de travail. Mais c’est tellement décérébrant ! Ça fait un bien fou !
      Merci pour les compliments sur mes chaussettes en tout cas !

  7. Eh ben voilà j’ai la chanson des schtroumpfs dans la tête !
    Très jolie chaussettes mais au prix qu’elles ont coûté c’est du Dior ! Oui bon ok les chaussettes du supermarché ont été confectionné en asie du sud est par une pauvre femme exploitée mais bon tant que j’aurais pas vu mon salaire être multipliée par 10 je continuerais à aller au leclerc (ceci est un message à destination des anti fast fashion et fana du made in france^^
    Enfin bon respect pour chaque détricotage^^

    • Cecile Cecile

      Héhé désolée pour la chanson, je n’y avais pas du tout pensé !
      Ah ça le prix de revient n’est pas du tout avantageux. Mais j’ai vaincu la chaussette et c’est bien l’essentiel 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.