Skip to content

Spring Peony

Nouveau « défi » sur T&N : après la jupe du mois, la robe de saison. J’aime les jupes mais j’ai toujours un peu de mal à choisir quoi mettre en haut (chemise, pull, T-shirt ? rentré dans la ceinture ou sorti ? souvent le matin devant le placard l’illumination ne se fait pas). La robe, c’est facile, un gilet ou une veste avec s’il fait moche, des jolis souliers et basta, la tenue est faite. Pile le thème qu’il me fallait !

Cette saison, il faut rendre sa copie avant le 1er avril. Le thème : robe fleurie. Bon. J’aime les imprimés à fleurs mais cher et tendre pas du tout. Et puis dans l’Est il fait souvent encore froid au printemps, il arrive assez fréquemment qu’il neige en avril. Donc il faut une robe avec des manches, et éventuellement collants-compatible, dans une couleur qui ne fasse pas trop anachronique avec la météo. Va donc pour le détail fleuri, et non l’intégralité de la robe.

Voilà pour le cahier des charges. Ça faisait un petit moment que je lorgnais du côté des patrons Colette (il y en a plusieurs qui me font de l’œil). J’ai fait le top Sorbetto, jamais blogué car moyennement réussi, la faute au tableau des tailles, très « américain ». Comprendre par là que mesures prises, j’ai fait du 12, évidemment beaucoup trop grand. Et je le trouve terriblement court, question de goût personnel.


Robe B-14 (1)
Robe B-1

Cette fois, j’ai pris le parti de faire un 10 (normalement je fais du 8 en tour de poitrine, du 10 à la taille, et souvent du 10-12 aux hanches). Vu la forme de la robe, la mesure du tour de hanches n’est pas très importante, donc, par simplicité, allons-y pour du 10 partout. Je soigne particulièrement bien mes finitions, j’essaie en cours de route en épinglant grossièrement, ça me paraît convenir. Je pose la fermeture-éclair et fais mon ourlet rapporté, et patatras, c’est mille fois trop large de partout. Un peu découragée, j’ai rogné 1,5 cm de chaque côté de la fermeture-éclair, et 2 cm au niveau des épaules. Et j’ai donc dû froncer plus que prévu les têtes de manches pour résorber l’embus. Ce ne sont sûrement pas des retouches dignes de ce nom, mais bon.

Robe B-17

Au final, c’est encore un peu grand, mais confortable… Je flotte un peu dans l’encolure bateau (haha le jeu de mots pourri !), ce qui oblige à avoir un port de reine en permanence pour éviter les becs disgracieux.

Je ne sais pas vous, mais il me semble que tous ces patrons anglo-saxons exagèrent un peu sur l’aisance… Je vais la refaire, mais probablement en 6-8-8.

En dehors de ce « hic » de taille, la couture de cette robe simplissime est une vraie promenade de santé : fingers in the nose. Deux minis modifications : la longueur (taille 10 partout, longueur du 18), et les fronces, remplacées par deux plis creux. Pour faire plus joli j’ai mis 4 petits boutons sur la ceinture plutôt qu’un seul gros (je suis addict à la boutonnière totomatique).

Robe B-11

Robe B-20

J’ai aussi fait des essayages avec une ceinture en cuir tressé marron ordinaire, ça fait moins habillé et tout aussi chouette (mais pas de photo).

Tissus utilisés : un super satin de coton tout doux bleu marine de chez Mondial. La ceinture et le biais rapporté sont en Liberty Fairford bleu (de chez ma mercière préférée, aka Francette).

Coût du projet :  10 € de patron (que je referai sûrement cet été version manches courtes), 2 m de coton à  30 € le tout, 1 € de fil du stock, 5 € de fermeture-éclair, 5 € de Liberty et 5 € de biais Liberty tout fait. Soit un total d’environ 55 €. Pas donné-donné, mais le choix des tissus y est pour beaucoup.

Pour l’anecdote, je suis partie chez Mondial avec l’idée d’acheter de la gabardine légère. « On fait pas ». « Ok, vous avez du chambray alors ? ». Réponse de la vendeuse « Je sais pas c’est quoi » (sic). Aïe, j’ai mal à ma syntaxe ! Et puis la vendeuse qui ne sait pas ce qu’est du chambray, ben je trouve ça moyen.

Published inCoutureCouture pour moi

Be First to Comment

  1. elle est superbe! je n’ai encore jamais cousu ces patrons, cette robe me tente bien!

    • Merci beaucoup !
      J’aime bien le côté rétro des patrons Colette, et je pense que je persisterai malgré le fait qu’ils ne semblent pas spécialement conçus pour ma morphologie (un A, mais je préfère le doux nom de poire !)

  2. Claire Claire

    Oh là, là un bon bout de temps que je ne suis pas passée par là… Le mois de mars a filé à toute allure et tu es magnifique dans cette robe (pas mal aussi d’ailleurs) Une idée à rajouter à ma to-do-list. J’hésite les robes, pour le coup, c’est pas (encore) trop mon truc.

    • Merci beaucoup !
      Il faut se lancer, à mon sens une robe c’est plus facile qu’un pantalon ou qu’une chemise… Ose !

  3. Elle est ravissante cette Peony printanière….et je suis ravie que ce soit elle qui me donne l’occasion de découvrir ton blog!

    • Merci beaucoup ! J’étais toute fière au boulot aujourd’hui !

  4. Ravie de la voir enfin en entier !! Je la trouve très classe et la ceinture lui donne un air un peu plus printanier ! Quel dommage pour tous ces problèmes de taille … Ça me fait un peu peur pour mes futurs achats …
    Perso je boycotte mondial tissu

    • Ah ? Pourtant je trouve qu’ils ont fait des progrès dans les designs… Je trouve de plus en plus souvent de choses qui me plaisent. Ou alors tu boycotte à cause des vendeurs incompétents ? Ou du danger potentiel pour le portefeuille ?

      • Je boycotte pour plusieurs choses en fait : ils ont diminué de moitié la partie tissu d’habillement, les prix ont grimpé et il faut une demi heure pour se faire servir par quelqu’un de franchement incompétent … Donc j’ai décidé de donner mon argent aux indépendants (motif personnel, little fabrics, annakabazar, …) ça ne coûte pas plus cher ou presque et au moins ta commande est apprécié et le service après vente nickel

    • Ah je te comprends. Mais dans mon coin, pour toucher véritablement les tissus, je n’ai pas 36 options. Internet et les indépendants c’est super chouette, mais j’ai parfois du mal à me rendre compte des couleurs (j’ai commandé du molleton vert pour me faire un 2ème Monceau qui est vraiment très (trop ?) vert) et de l’épaisseur du tissu (le molleton noir de mon Monceau premier du nom est vraiment vraiment épais, je regrette un peu).
      Je me suis lâchée la semaine dernière au Stoffmarkt de Fribourg et je suis à Paris jeudi, je compte bien aller faire un tour dans les boutiques indépendantes et à Montmartre… Après ça, plus besoin de faire un tour par Mondial avant longtemps ! 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.